jeudi 1 mai 2014

[ Le club de la petite librairie de Deborah Meyler ]


Auteur : Deborah Meyler
Genre : chick-lit, contemporain
City éditions
Année 2014
411 pages


Résumé


Esme, une jeune anglaise, est étudiante à la Columbia à New York. Elle travaille sur un doctorat et vit seule dans son appartement. Quand elle rencontre Mitchell, tout va trop vite entre eux et elle se retrouve enceinte ...
Mon avis 


XL, membre de la communauté Livraddict, est ma partenaire pour un challenge qui s'appelle Livr'à deux pour PAL addict. Le but est, en binôme, de choisir trois livres dans la PAL de son binôme et ce dernier doit en choisir un à lire dans le temps imparti. Bon, moi j'ai dépassé le temps - cela devient une habitude, à cause de ce temps qui passe trop vite et de toutes ces choses à faire en priorité - mais je publie enfin mon avis sur le livre que j'ai choisi parmi les trois livres sortis de ma PAL par XL. 

J'ai acheté ce livre car j'avais besoin d'un livre qui me remonte le moral. J'ai commencé cette lecture et je dois dire qu'au départ, j'ai été quelque peu surprise par le style de l'auteur. Dans les premières pages, j'ai trouvé Esmé très "intériorisée" c'est à dire qu'elle écrit ce qu'elle pense et des fois, il y a de longs passages sur ses pensées et divagations. On suit Esme grâce à une narration interne ; on sait donc tout ce qu'elle pense et tout ce qu'il se passe autour d'elle. On voit les autres personnages à travers ses yeux. On rencontre Mitchell, son copain et toute la bande de la librairie La Chouette - c'est à dire Luke, George, Deemo, Bruce etc...-. 

Cette lecture a été assez rapide ; je l'ai commencé tard mais je l'ai tout de même fini assez rapidement. Les marges sont larges, les pages épaisses et la police d'écriture assez grande donc ce qui pourrait sembler être un pavé ne l'est pas. L'histoire aurait pu être mieux développé ; dès le départ, j'ai su comment cela allait se terminer. Pas de surprise, et du coup une énorme déception que toute l'histoire s'arrête sur des clichés. On s'arrête à la superficie de la psychologie des personnages ; rien n'est vraiment creusé et ça aussi c'est dommage. J'aime à le répéter mais j'adore quand les personnages sont construits et quand leur psychologie est troublée - n'est pas lisse et attendue. Nous- mêmes dans la "vraie vie" on n'est pas lisse ; on est fait de rugosités, de sautes d'humeur et de contradictions. Alors, on peut en attendre de même de la part des héros ou héroïnes des romans que nous lisons. 

Son choix, ses rencontres et ses émotions ne suscitent rien car ils sont très mal amenés. De ce fait, cela crée une distance entre le lecteur et le personnage principal. Par ailleurs, même si le cadre est agréable et les endroits bien décrits - on peut facilement s'imaginer le New-York d'Esme -, la transparence de ses personnages fait descendre la qualité du roman. Cela a été une lecture rapide mais un brin décevante. C'est un peu dur de chroniquer des déceptions car on est obscurci par toutes ces choses qui nous ont déplu. Une lecture bien navrante donc, mais qui je pense, peut trouver son lectorat. Et pourquoi pas en lecture détente de plage ?

2 commentaires:

  1. dommage pour toi, mais au moins il a quitté la PàL
    je te souhaite meilleure chance pour la prochaine session
    merci à toi pour les deux pavés que j'ai lus (et j'ai découvert l'existence d'une suite...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir participé avec moi à cette session. Tu as raison ça en fait 1 de moins dans la PAL pour moi et 2 de moins pour toi ;)

      Supprimer