lundi 23 novembre 2015

[ Douze ans, sept mois et onze jours de Lorris Murail ]

Auteur : Lorris Murail
Genre : jeunesse, thriller
Editions PKJ
Année 2015
302 pages
Résumé


Walden est abandonné par son père dans une cabane au fin fond du Maine. Il va devoir alors se débrouiller seul ...
Mon avis


Cela faisait très longtemps que je n'avais pas lu un roman dont le public visé principal est la jeunesse. Et voilà, que je me rends compte que je n'ai plus l'âge pour en lire ...

En effet, j'ai profondément été déçue par l'histoire de Walden au fin fond des bois. L'histoire est tellement prévisible ! Je n'ai ressenti aucun suspense, aucune attente. Certes, ça se lit vite. Le personnage central étant Walden, il parle comme l'adolescent qu'il est et n'est même pas intéressant. Je n'ai eu aucune empathie pour ce drôle de bonhomme, abandonné par son propre père au fn fond des bois. 

Pour sa survie, son père lui donne des indications très précises et des vivres. Au départ, je me suis dit que c'était un drôle d'abandon et puis j'ai vu la trame se dessiner et longtemps avant le dernier chapitre, j'ai compris ce qu'il se passait. Vraiment pas de surprise ; une intrigue aussi fade que ses personnages.

Toutefois, je pense que ce roman peut trouver son public auprès des jeunes adolescents, comme des collégiens, car c'est Walden qui est le narrateur une grande partie de l'histoire. Il a ce ton de l'innocence et de la naïveté qui peut le rapprocher de nos jeunes ados. 

EN bref, pour moi, ce fut une véritable déception. J'avais repéré ce livre lors de sa sortie en début d'année si je me souviens bien et j'avais de grandes attentes le concernant. Peut-être un peu trop grandes pour lui... L'écriture n'est pas top, les personnages inintéressants, l'histoire manque d'originalité. Le côté thriller de l'histoire n'a pas du tout fonctionné sur moi...  

1 commentaire:

  1. Je pense que le problème n'est pas que ce soit de la jeunesse dans ce cas-là. Je lis pas mal de "jeunesse", et quand l'auteur part du principe que ses lecteurs, même jeunes, sont intelligents, ça passe très bien, même pour une grande enfant comme moi :)

    RépondreSupprimer