vendredi 20 novembre 2015

[ Territoires d'Olivier Norek ]

Auteur : Olivier Norek
Genre : thriller
Editions Pocket
Année 2015
374 pages

Résumé


Encore une enquête pour le Groupe Crime 1, mené par la Capitaine Victor Coste, au coeur de la Seine Saint-Denis. Quand les trois plus gros caïds de la ville de Malceny sont assassinés, la ville s'embrase...
Mon avis

Il n'y a pas si longtemps j'ai découvert la première enquête du Capitaine Coste [ l'avis est >I C I< ] dans le roman Code 93. J'avais adoré le style très imagé et l'écriture cinématographique de l'auteur, Olivier Norek. 

Ici, j'ai retrouvé tout ce que j'avais aimé dans le premier roman. On retrouve pour notre plus grand plaisir les personnages, on en apprend davantage sur eux  et on en rencontre d'autres. L'équipe de Coste est diverse mais est attachante. Ils ont chacun des personnalités différentes mais ils ont trouvé une dynamique qui leur est propre pour bien fonctionner et pour mener leur enquête. 

Mais en plus des personnages, on retrouve le style fluide et imagé. Dans Code 93, j'avais quelque fois dû arrêter ma lecture du fait de ce style imagé justement et dans ce second tome, on n'est pas épargné dans les descriptions bien gores. On n'a pas affaire à des petits bras ici. Si Olivier Norek nous avait épargné en descriptions macabre, dans Territoires, nul n'est épargné - ni personnages ni lecteurs. Je n'ai d'ailleurs pas su discerné si tout n'était que fiction. Certains moments de l'enquête m'ont parus trop sanglants pour être fictifs et cela fait d'autant plus froid dans le dos ! 

L'action se déroule à Malceny, ville banlieue du 93, Seine Saint Denis. On est plongé dans le monde de la drogue, des caïds, de la corruption et de la manipulation mais également de la police et des différents groupes qui la composent. C'est une enquête (5 en 1) bien sombre qui attend l'équipe de Coste et nous, lecteurs, nous sommes avec eux. Nous assistons l'équipe et elle nous met dans le bain direct dans l'univers de la police judiciaire avec tous ses sigles et tout ce vocabulaire qui lui est propre. 

Personnellement, j'avais adoré Code 93 et j'ai tout autant adoré Territoires. L'histoire s'est développé et je n'ai pas tout de suite vu le fin mot de l'histoire. J'avais supposé - mal- l'identité du meurtrier mais en vain ! Jusqu'à la fin, j'ai été plongé dans cette ambiance sombre qui l'est pourtant moins grâce à l'humour (noir) et l'ironie des différents personnages qui composent l'équipe. C'est un roman qui captive son lectorat et ne le lâche pas avant la dernière page. Quand violence et trafic en tous genres n'est qu'une quête de pouvoir et une volonté de s'enrichir...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire