vendredi 8 janvier 2016

[ Mistress America de Noah Baumbach ]


Réalisé par Noah Baumbach
Avec Greta Gerwig, Lola Kirke, Matthew Shear …
Année 2016
Mon avis 


Tracy, étudiante, pensait que la vie à New-York serait autrement plus fascinante. Elle pensait sortir souvent, y faire pleins de rencontres mais surtout intégrer un groupe très fermé d’écrivains étudiants tout comme elle. Elle va faire la rencontre de Brooke, sa future demi-sœur. Les deux filles vont alors devenir très proches et Tracy décide d’écrire son essai sur sa sœur.

J’aime beaucoup la ville de New-York et comment elle est représentée dans le cinéma américain, cosmopolite, vivante, lieu de l’underground. L’histoire de ces sœurs n’est en rien originale. L’une utilise le matériel créatif mis à sa disposition, en l’occurrence la personnalité de sa sœur, pour trouver l’inspiration et se faire accepter dans ce groupe d’écrivains. L’autre, Brooke, tente de survivre, d’obtenir un diplôme et de mener à bien la création d’un restaurant au concept original. Mais finalement, toutes deux sont paumées à leur manière et dans leur univers. Le New-York n’est alors qu’une grande ville qui bouffe leurs personnalités, qui bouffe leurs rêves. Il y a une certaine idylle entre les demi-sœurs. Tout d’abord, elles se toisent, elles apprennent à se connaître, elles se jugent et elles se disputent. Sœurs sur le tard, elles sont différentes et exploitent chacune leurs différences pour leurs projets. L’une soutient l’autre, tandis que l’autre inspire et devient créature de fiction. A défaut d’être un film profond, il reste un film à découvrir avec plaisir. Plein d’optimisme et de fraîcheur, il nous rappelle que l’essentiel est de ne pas se trahir ou ne pas trahir les siens au nom de quelque chose. Il nous rappelle avec créativité et douceur que les relations avec la famille, ou groupe d’amis, sont vitales. Il repose le cerveau et permet de prendre une bouffée d’optimisme et de générosité avant de réécouter les actualités. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire