mercredi 4 mai 2016

[ Petit déjeuner chez Tiffany de Truman Capote ]

Auteur : Truman Capote
Genre : littérature américaine
Editions Gallimard
Coll. Folio
Année 1973
188 pages

Résumé


Le narrateur et Holly furent voisins, quelques années plus tôt. Holly Golightly est alors une call-girl qui dérange ses voisins à toute heure. Le narrateur, écrivaillon, se lie d'amitié avec Holly.

Mon avis

C'est un recueil de nouvelles dont j'ai lu uniquement le premier texte (pas eu le temps de lire la suite et j'ai dû rendre le livre après). Il me semble que ce récit qui donne son nom au recueil - Petit déjeuner chez Tiffany - est le texte de l'auteur le plus connu car il a été porté à l'écran avec l'iconique Audrey Hepburn dans le rôle de Holly. 

Globalement, il s'agit pour moi d'une déception car après avoir lu et beaucoup aimé De Sang froid, j'ai trouvé qu'ici l'ouvrage manquait de profondeur. Certes, nous sommes placés ici du point de vue du narrateur. Non identifié, Holly l'appelle Fred comme son frère. Dans cette histoire, le narrateur n'est qu'un prétexte pour présenter et décrire la pimpante Holly. Cette dernière a un caractère très fantasque, j'ai eu l'impression qu'elle passait beaucoup plus de temps dans la lune que dans le réel. De ce fait, je l'ai trouvé arrogante et superficielle ! Je n'ai pas du tout réussi à entrer dans l'histoire à cause du caractère fort de Holly, enfin surtout à cause de son emprise sur le narrateur qui est littéralement en admiration devant elle. Il en perd son identité pour devenir Fred ... 

L'avantage à cette lecture est que, s'agissant d'une nouvelle, elle se lit très rapidement et même si elle ne m'a pas plu, j'ai continué ma lecture pour savoir si le narrateur à un moment ou à un autre reprend son identité en main. Par ailleurs, cette figure de l'écrivaillon en panne d'inspiration qui prend prétexte de sa voisine, escort girl lunaire, pour écrire n'est pas sans me rappeler un autre auteur américain - que j'adore - et une autre nouvelle - enfin trois autres nouvelles. Je parle de la Trilogie New- Yorkaise de Paul Auster dont la figure de l'écrivain est sans cesse représentée, notamment dans la première nouvelle Cité de verre.

En bref, je n'ai pas aimé ce texte qui, à mon goût, manquait cruellement d'angles et de profondeur. Le personnage de Holly n'a pas su me captiver autant qu'elle captive ses compères présents à ses côtés dans l'histoire. Ayant beaucoup entendu parler de cette nouvelle, cette lecture s'est révélée en une mono- teinte pas entièrement désagréable mais elle ne restera pas dans ma mémoire de lectrice. Un loupé pour ce Truman Capote qui vaut à mes yeux bien plus que cela. J'espère lire un autre de ces titres qui me fera oublier cette déception.

2 commentaires:

  1. C'est dommage :/ je l'ai moi-même dans ma pal après avoir étudié un extrait en anglais en cours et avoir vu le film. D'ailleurs, pour ce que tu dis d'Holly, je m'étais fait la même réflexion pour le film, mais j'espère aimer le livre malgré tout.

    RépondreSupprimer
  2. Mon souvenir est lointain, mais je crois que j'avais plutôt bien aimé la nouvelle. Par contre, je ne me souviens plus ce qui avait pu me petite exactement.

    RépondreSupprimer