samedi 21 mai 2016

[ Providence, tome 1 : La peur qui rôde d'Alan Moore et Jacen Burrows ]

Scénariste : Alan Moore
Dessinateur : Jacen Burrows
Genre : roman graphique, fantastique
Edition Panini Comics
Année 2016
176 pages

Mon avis


Voilà bien longtemps que je ne vous ai pas proposé un avis sur une bande dessinée. Ici, il ne s'agit point de n'importe quelle bande dessinée puisque le scénariste n'est pas moins qu'Alan Moore ! 

Ce premier tome commence en 1919 où un jeune journaliste au New York Herald, Robert Blake, propose un article qui va bouleverser sa vie et sa conception de la vie. Le ton est très vite donné et l'histoire s'inscrit dans une tradition fantastique qu'on retrouve beaucoup dans l'univers d'Alan Moore. Il reprend des références à différents auteurs de la littérature gothique et notamment à H. P. Lovecraft, son auteur fétiche. En effet, il lui avait déjà rendu hommage dans un de ses précédents romans graphiques, Neonomicon.

Cette série commence très bien ; j'adore le fait de plonger dans une espèce d'enquête policière où histoire littéraire et surnaturel se rencontrent. C'est fantasmagorique et addictif. Pour la coup, on est dans un vrai roman graphique qui alterne récit sous forme du journal intime de Robert Black et planche dessinée par Jacen Burrows. A travers ce récit, Alan Moore rend hommage à tout l'univers créé par Lovecraft. C'est profondément sombre, cela nous emporte dans un univers à la fois onirique, gothique et fantasmagorique ! Un nouveau sans faute pour Alan Moore !

1 commentaire:

  1. J'aime assez Lovecraft même si c'est parfois un poil trop horrifique pour moi. Du coup, Pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer