vendredi 4 novembre 2016

[ La miséricorde des cœurs de Szilard Borbély ]

Auteur : Szilard Borbély
Genre : contemporain
Editions Gallimard
Coll. Folio
Parution le 1er septembre 2016
368 pages

Résumé


Dans le nord-est de la Hongrie, douze ans après la répression de l’insurrection de 1956, une famille multiplie les efforts pour survivre. 
Mon avis


Tout d'abord, je remercie Babelio, leur opération Masse critique et Folio pour cet ouvrage. L'aspect historique présenté dans la quatrième de couverture m'a tout de suite plu. 

L'histoire raconte le quotidien d'une famille Hongroise dans les années 1960. Le père alterne les petits boulots le jour et la visite au bar du coin la nuit. La mère s'occupe du foyer et deux des enfants l'aident au quotidien tout en suivant une scolarité plus ou moins régulière. Le benjamin de la famille est un tout petit bébé. 

Dès les premières pages, on comprend rapidement que cette famille est mal acceptée par les voisins. La mère est issue d'une famille assez aisée, mais lorsque le pays est devenu communiste l'ordre des choses a été inversé et elle s'est retrouvé sans le sou. Elle a du mal à accepter la situation, elle est rude avec tout le monde et en particulier avec ses trois enfants. Elle parle sans cesse de la mort et du suicide, elle a des regrets sur sa vie ... 

De plus, nous suivons le quotidien de toute la famille à travers le regard du cadet de la famille, qui décortique et analyse tout ce dont il est témoin dans le village. Pour un jeune garçon d'une dizaine d'années, il a une façon de parler particulière, des fois régressive et d'autres fois il use de formes qui sont vulgaires, débridées. Au fur et à mesure de l'histoire, il apprend la vie à coup de "on dit" du village et rapportés par sa sœur dans le domicile familial. Les récits du garçon se succèdent mais ne respectent pas d'ordre chronologique précis. Ce désordre temporel ne m'a pas du tout perdu ; au contraire, grâce au récit du garçon, il était aisé de remettre dans l'ordre les événements. 

En bref, si vous aimez les récits socio-historiques et si vous aimez les romans contemplatifs ou lors si les descriptions ne vous font pas peur, ce roman peu t vous plaire. Quant à moi, j'ai adoré le point de vue du narrateur car bien que perturbant dans les premières pages, on s'habitue rapidement à son regard à la fois innocent et incisif sur le monde et les personnes qui l'entourent. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire