vendredi 1 septembre 2017

Rentrée littéraire 2017 : ma sélection ! [ spécial Romans français ]


Cette année, je n'ai pas proposé d'avis en avant-première sur des romans parus cette rentrée. J'ai préféré me faire une sélection d'après ce que j'ai lu dans les magazines ou les blogs, ce que j'ai entendu à la radio et ce que j'ai vu en librairie ou à la télévision. 

Cet article va paraître en quatre fois : romans d'auteurs français, romans d'auteurs étrangers, bandes dessinées et romans destinés à la jeunesse. 

1ère partie : Les romans d'auteurs français



1. Mon Gamin de Pascal Voisine, publié aux éditions Calmann Lévy

Pour la première fois depuis l'été de ses 17 ans, le chanteur Marc Adler-Olson retourne sur les lieux de son enface, un village encerclé par les forêts de Picardie, où les six cents habitants côtoient depuis toujours les mille cinq cents patients de l'hôpital psychiatrique voisin. Le chanteur a donc grandi au milieu de gens différents, avec pour meilleur ami un handicapé mental de dix-huit ans son aîné, Francis, un jeune homme très gentil qui l'aimait plus que tout et l'appelait "mon gamin". Il ne l'a jamais revu après l'été 1977, et il lui manque encore.
Dans le bar-tabac de la rue principale, Marc croise un de ses copains d'enfance, surnommé "Mains-de-Marteau" pour sa tendance à faire usage de ses poings. "Tu sais, Marc, j'ai tout vu", lui dit Mains-de-Marteau, et cette simple phrase replonge Marc dans ses souvenirs d'août 1977, l'été de ses premiers enthousiasmes musicaux et de ses premières sensations amoureuses, mais aussi l'été qui a fait dérailler sa vie.

2. Les bourgeois d’Alice Ferney, publié aux éditions Actes Sud

Ils sont Bourgeois de père en fils parce que c'est (aussi) leur patronyme. De la Première Guerre mondiale à nos jours, Alice Ferney explore les destinées des enfants de cette famille catholique, patriote et conservatrice. Ils partagent des valeurs, le sens du devoir, ont fait carrière dans l'armée ou dans la marine, se sont voués aux affaires, à la médecine, au barreau... – acteurs de l'histoire nationale et de la légende de leur lignée

3. Le jour d’avant de Sorj Chalandon, publié aux éditions Grasset

« Venge-nous de la mine », avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J'allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J'allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n'avaient jamais payé pour leurs crimes.

4. Trois jours chez ma tante d’Yves Ravey, publié aux éditions de Minuit

Après vingt ans d’absence, Marcello Martini est convoqué par sa tante, une vieille dame fortunée qui finit ses jours dans une maison de retraite médicalisée, en ayant gardé toute sa tête.
Elle lui fait savoir qu’elle met fin à son virement mensuel et envisage de le déshériter.
Une discussion s’engage entre eux et ça démarre très fort.

5. Bakhita de Véronique Olmi, publié aux éditions Albin Michel

Bakhita, née au Darfour au milieu du XIXe siècle, est enlevée par des négriers à l'âge de 7 ans. Revendue sur un marché des esclaves au Soudan, elle passera de maître en maître, et sera rachetée par le consul d'Italie. Placée chez des religieuses, elle demande à y être baptisée puis à devenir sœur.

6. Légende d’un dormeur éveillé de Gaëlle Nohant, publié aux éditions d’Héloïse d’Ormesson

Pour raconter la vie de Robert Desnos, aussi héroïque qu’engagée, Gaëlle Nohant a épousé les pas du poète, écouté les battements de son cœur, suivi les séances de spiritisme. Elle s’est assise aux terrasses des cafés en compagnie d’Éluard, Man Ray, Picasso ou Garcia Lorca et a dansé des nuits entières au Bal nègre aux cotés de Kiki et de Jean-Louis Barrault.

7. De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles de Jean-Michel Guenessia, publié aux éditions Albin Michel

« Moi, je me plais dissimulé dans le clair-obscur. Ou perché tout en haut, comme un équilibriste au-dessus du vide. Je refuse de choisir mon camp, je préfère le danger de la frontière. Si un soir, vous me croisez dans le métro ou dans un bar, vous allez obligatoirement me dévisager, avec embarras, probablement cela vous troublera, et LA question viendra vous tarauder : est-ce un homme ou une femme ? Et vous ne pourrez pas y répondre. » De l'influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles nous fait partager l'histoire improbable, drôle et tendre, d'une famille joliment déglinguée dont Paul est le héros peu ordinaire. Paul qui, malgré ses allures de filles, aime exclusivement les femmes. Paul, qui a deux mères et n'a jamais connu son père. Paul, que le hasard de sa naissance va mener sur la route d'un célèbre androgyne : David Bowie.

8. Les attachants de Rachel Corenblit, publié aux éditions du Rouergue

Durant une année, le quotidien d’une jeune enseignante de primaire, Emma, nommée dans un quartier populaire, confrontée à des enfants en grandes difficultés scolaire, affective, sociale. Elle s’attache notamment à Ryan, un garçon dont on va progressivement découvrir la maltraitance. Un roman d’une grande force, à la fois émouvant et politique, dans le meilleur sens du terme : quelle école et quelle société voulons-nous pour nos enfants ? Rachel Corenblit a été enseignante en primaire puis formatrice d’enseignants pendant dix-huit ans. Elle s’est inspirée de son expérience professionnelle pour écrire ce roman.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire