lundi 12 décembre 2011

[ Shame de Steve McQueen ]

Shame, avec Michael Fassbender et Carey Mulligan






Dernière semaine avec le Boyfriend et donc la séance de cinéma est une obligation. Cette semaine, on a décidé de choisir ce film car au moins, c'était pas Happy Feet 2 (je n'aime pas les nouveaux dessins animés).

Synopsis : 
               Un jeune cadre dans la trentaine a tout pour plaire : il est beau, il est aisé financièrement et il est célibataire. Néanmoins, ce new-yorkais est un "sex-addict" et ne peut passer plus de vingt-quatre heures sans se masturber. 

               Sans avoir adoré, je pense avoir une bonne critique de ce film qui n'est en aucun cas mené par la parole mais qui repose surtout sur le jeu des acteurs. C'est un film que je qualifierais de dramatique dans le sens où il n'y a pas vraiment de scènes comiques. Les deux personnages principaux (le frère et la sœur) ont chacun de gros travers : la fille est suicidaire et le mec est un pervers. Pendant tout le film, on ne sait pas vraiment pourquoi ils sont comme ça mais on peut penser que leur enfance leur adolescence n'ont pas été des plus joyeux. Ils semblent être détruits sans pouvoir être "reconstruits". Toutefois, j'ai trouvé que ce film allait trop dans le pathos : le réalisateur veut que le public ne reste pas froid face à tant de détresse. De plus, la musique renforce cette idée par son omniprésence, en fond de la scène ou sur la scène. La musique amène "les drames" un à un et dans ce film, nous voyons une descente aux enfers en coups de reins et sniff de coke (et pas du coca cola hein). 
    
Également,  j'ai trouvé que les personnages étaient malsains dans leurs relations. J'ai même pensé que la sœur, Sissy, interprétée par Carey Mulligan, était l'ex- petite- amie de Michael Fassbender, le frère donc. Leur relation est très difficile à cerner et cela s'amplifie quand Brandon, le frère, ne peut supporter d'entendre sa sœur avoir un rapport sexuel ou encore juste se faire toucher la main par un autre homme. 
Sinon, j'ai bien aimé. Un seul reproche à faire : y'a trop de scènes de "nus"(bon d'accord, des scènes de "culs"). C'est gênant. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire