vendredi 13 juillet 2012

[ Le bal des Louves, tomes #1 et #2 de Mireille Calmel ]

Auteur : Mireille Calmel
Genre : fiction historique
Editions XO
Année 2003
368 & 432 pages

Résumé


Ces deux tomes présentent une famille un peu particulière dont la destinée est hors du commun. En effet, les femmes de cette famille sont touchées par une malédiction qui les lient aux loups et louves de l'Auvergne du XVIè siècle.

Mon avis


Tout d'abord, je tiens à dire que ces deux tomes ont été une véritable surprise pour moi. Je ne m'attendais pas à aimer autant. Car, effectivement, sans être un coup de cœur, j'ai vraiment aimé cette lecture de par le style de l'auteur, les recherches qu'elle a effectuées lors de l'écriture du roman ou bien grâce aux personnages et à leur complexité psychologique qui ne les rend que plus crédible.

En effet, l'auteur m'a convaincu sur le destin de ces héroïnes très loin d'être ordinaires. On commence avec les deux sœurs Isabeau et Albérie qui, suite à un coup du sort, vont réclamer vengeance auprès de leur seigneur et tortionnaire, François de Chazeron. 
En tant que lecteur, on se retrouve plongé dans cette fresque historique où l'on perçoit bien le souci de l'auteur de rendre la fiction palpable par la description de l'époque, des costumes et du contexte politico-social en France au XVI ème siècle. 

De plus, ce que je lui reprochais dans les deux tomes de Lady Pirate, c'est à dire que les femmes de l'histoire avaient trop de facilités dans leur quête, ici, elle a totalement su s'en défaire. Les héroïnes souffrent vraiment, elles ont une véritable profondeur psychologique. On les voit se débattre avec le fil de destin et des conséquences de leurs choix et actions. 

Par ailleurs, ici, on a le déroulement de l'histoire sur quatre générations d'héroïnes. Chacune a des caractéristiques propres à sa personnalité et nous avons une vraie quête de la part de ces femmes, avec leurs difficultés, leurs épreuves, leurs pensées, leurs regrets, leurs choix et surtout les conséquences. Tout est à double tranchant, et j'ai bien aimé cela car alors, les héroïnes ont une légitimité dans leur statut. 

De plus, j'ai également aimé, en dehors de la réalité historique et des héroïnes, le côté fantastique en plein cœur de la Renaissance et des fastes du Royaume de France d'alors. Il y a des loups garous, des potions, de la sorcellerie ... Mais également, de l'amour. Les héroïnes aiment vraiment les hommes avec lesquels elles se retrouvent sans pour autant que ces derniers tombent tout de suite amoureux d'elles. Elles ont des obstacles beaucoup plus réalistes que dans Lady Pirate

En bref, j'ai beaucoup plus apprécié cette lecture que Lady Pirate de par tous les aspects écrits au dessus. Je le recommande pour ceux qui aiment lire des romans historiques comme pour ceux qui aiment lire des romans fantastiques. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire