dimanche 10 février 2013

[ L'amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder ]



Résumé 


Marc Marronnier est en pleine crise post-divorce : il s'ennuie et ne sait quoi faire. Donc il s'enivre, réfléchit et écrit ses pensées sur la relation dont il sort et sur la relation dans laquelle il aimerait bien s'engager.

Mon avis 


Malheureusement, vous l'aurez bien compris par le résumé que j'en ai fait, je ne l'ai absolument pas aimé. Pourquoi ? 

D'abord, je n'avais entendu que du bien du style de Beigbeder et je pensais en avoir été convaincue par ses chroniques dans le magazine Lire. Mais voilà, il s'est avéré que son cynisme sur plus d'une page devient agaçant. 
Marc Marronnier est le narrateur de l'histoire et délire - parce que oui, le livre ne raconte que ça, - sur l'amour et sur ce qu'aurait pu être son couple. Et pour bien délirer quoi de mieux que l'alcool et la drogue. 

Au niveau du ton, je n'ai rien à dire à part que c'est d'un vulgaire ! Et j'entends les "fans" de l'auteur me dire "Mais c'est son style, il est comme ça dans la vie". Je ne sais pas si vous connaissez Chuck Palahniuk mais j'ai trouvé que Beigbeder a essayé de copier son style. Ohlala. 

Palahniuk est trash et c'est ce que j'aime dans son écriture : il dépeint dans chacun de ses romans les vices de personnes rejetées par la société américaine, ses personnages sont des marginaux en bref. 

Là, Marc Marronnier est un parisien BCBG qui couche à gauche à droite. Bref, rien de choquant et puis là, commence la déflagration de descriptions d'actes sexuels et de descriptions sur le personnage au WC qui vomit et qui chie, qui pisse dans la rue... 
Sans être puritaine - et les personnes qui me connaissent savent que je ne le suis pas- ces descriptions choquent car elles sont pathétiques ! Oui je l'ai dit ! Pa-thé-ti-ques. 
Elles dénotent tellement que leur emplacement ne fait pas naturel ni travaillé. Et là, je sais ce qu'on va me dire "Oh, mais c'est fait exprès. Beigbeder a travaillé son personnage pour qu'il soit pathétique aux yeux du lecteur". 

Et puis, parlons de la globalité de l'histoire, tant de cynisme pour arriver à ce résultat ?! Mais, en fait ce livre est d'un romantisme que la fin en est mièvre du genre "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants". 

En bref, le ton et l'écriture ne m'ont pas plu, le personnage m'a agacé et je ne trouve rien de positif à dire sur ce livre. Peut- être le film est mieux ? 

PS : cet avis n'engage que moi et si vous avez aimé, vous avez le droit. Tous les goûts sont dans la nature n'est ce pas ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire