vendredi 1 mars 2013

[ Homo vampiris de Fabien Clavel ]




Résumé de quatrième de couverture (éditions Mnémos)


 21e siècle. 8 mai.
     Roumanie. 2h environ. Un patient s'échappe de l'Usine, une clinique d'un genre un peu particulier.
     Londres. 13h02.
     Une jeune étudiante quitte en courant une conférence de l'ONU. Sa soif de connaissance a capitulé devant une faim plus insatiable encore.
     Dubaï. 21h48.
     Dans une luxueuse suite de l'Al-Mahara, autrefois l'hôtel le plus cher du monde, seule une panthère noire ressortira vivante de la violente dispute
     qui oppose deux hommes.


Mon avis


Choisi au hasard de mes déambulations dans la médiathèque, je ne suis pas déçue de cette lecture qui m'a fait découvrir un auteur que je ne connaissais pas. 

Les vampires, on connaît. Mais ce roman est différent car il allie enquête donc suspense et vampires. L'histoire se centre autour des différents personnages principaux : Nina une jeune vampire qui au début ne comprend en quoi elle est différente et pourquoi elle aime le sang. Elle rencontre par hasard Ashanti, un vieux vampire qui la "recrute" et la présente au groupe auquel il appartient, l'Ancolie.

L'Ancolie s'oppose aux Bathory qui est elle, une très vieille et riche famille de vampires. Bathory n'est pas sans vous faire echo quelque part dans votre inconscient à la Comtesse Bathory qui se baignait dans le sang de ses victimes, de jeunes filles vierges. Ceci était sensé la rendre à jamais jeune (cf De fièvre et de sang de Sire Cedric). Après les vampires, il y a les humains, les Trois grands, qui est une association qui vise à la destruction de tous les vampires. A sa tête, les chefs de file des trois grandes religions : islam, chrétienté et judaïsme. 

Sans vous raconter toute l'intrigue, les grandes lignes sont : l'Ancolie est contre les Bathory et tous deux sont contre les Trois qui sont contre tous les vampires. Bon l'intrigue est assez complexe et à part Nemrod, Ashanti, Marcus et Nina, j'ai eu du mal à me repérer entre les différents personnages et à les re-situer dans l'intrigue. 

Par contre, une fois que je me suis plongée dedans - ce qui n'a pas pris longtemps- je ne l'ai plus lâché. J'ai adhéré au style, à l'histoire et aux personnages (surtout Nemrod même s'il n'apparaît que dans la deuxième partie de l'histoire). J'avais lu un ou deux avis qui n'étaient pas positifs sur ce livre, je ne comprends pas où ils ont vu tous les défauts qu'ils ont pu reprocher à l'histoire. Moi j'ai adoré, mais chacun ses goûts. 

Par contre, la fin m'a laissée totalement perplexe et sans voix. Je n'avais absolument pas deviné ce qui allait se passer et ça, c'est un bon point. Surprise, je cherche toutefois à comprendre les deux derniers chapitres de l'histoire. Je ne peux vous en dire plus sans vous révéler l'objet de la surprise. 

De plus, on voyage dans le monde entier grâce à ce livre et on découvre un nouveau monde où l'Homme n' a pas fait que du bien à la planète. D'ailleurs j'avais relevé une citation que j'ai trouvé très pertinente et que l'on peut replacer dans la vie réelle et le contexte actuel. Malheureusement, j'ai perdu mon petit bout de papier (oui, je suis désordonnée, je le retrouverais dans 1à ans ^^). 

En bref, j'ai bien aimé cette lecture que j'ai trouvé très rapide et dont je ne me suis pas lassée. Cependant, j'ai été déçue par certains aspects formels du livre : il y a beaucoup trop de fautes (frappe, homonymie, syntaxe, syllabe) dans cette édition. J'ai parfois chercher le sens des phrases. Bon, après, on me l'a toujours dit : je réfléchis trop à chaque mot quand je lis une histoire (ou un article, ou autre). J'ai adoré l'histoire et les personnages. Nina m'a particulièrement intriguée et il en va de même pour Nemrod dont je me suis attachée dès sa première apparition - même si elle est tardive. 

1 commentaire:

  1. Effectivement ça à l'air assez compliqué cette histoire ! ^^ Enfin, ça peut être intéressant :)

    RépondreSupprimer