mercredi 13 mars 2013

[ L'homme d'acier #1 et # 2 de John Byrne ]



Mon avis


Superman est mon héros préféré, je ne vous le cache pas et vous le saviez sans doute. Je découvre ici, la version de John Byrne du mythe de Superman. 

Les premières pages sont consacrées à l'enfance et l'adolescence de Clark Kent, avant qu'il ne devienne Superman. Puis pas à pas, on découvre en même temps que lui d'où il vient, etc... 

Bon l'histoire de Superman et de Clark Kent ne change pas. Mais ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce comics, c'est le fait que l'histoire est davantage concentrée sur Clark Kent sans perdre de vue son alter ego Superman. 

J'ai adoré le fait qu'il rencontre des personnages clés de l'univers DC tel que Batman : ces deux-là, dès leur rencontre, confrontent leurs morales très différentes. Batman le dit d'ailleurs : Metropolis n'est pas Gotham City et les moyens nécessaires pour sauver Metropolis ne peuvent être les mêmes qui sont employés à Gotham City. 
Puis j'adore toujours autant la morale de Superman, par contre je comprends pas c'est qu'il est super naïf mais qu'il trouve toujours la solution qui n'atteint pas ses valeurs. Il est très fort ce Superman. Toutefois, il est encore très loin du Superman leader et intelligent de la Justice League of America. 

On découvre également ses rencontres avec ses alliés tels que Lois Lane, Perry White, Lana Lang ou encore Jimmy Olson - d'ailleurs sa relation avec Lois est davantage développée que lors de la première série de Jerry Siegel - Et de ses ennemis comme Darkseid ou le plus grand, Lex Luthor. 

Dans ces deux tomes, Clark Kent cherche à comprendre ses pouvoirs, son origine mais également, il démontre que l'humanité n'est pas innée. Lui est extra-terrestre mais il apparaît beaucoup plus humain que certains qui, eux, sont nés humains - tels que Lex Luthor. 

En bref, j'adore et j'adhère toujours à Superman. Pour moi, il est l'un des plus grands super-héros grâce à sa morale qui ne défaillit jamais malgré des circonstances qui à quelques reprises, le font réfléchir sur la nature des choses et par conséquent la sienne et celle des ultra-méchants. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire