dimanche 7 juillet 2013

[ L'enlèvement du Prince Armand, T#1 Princesses mais pas trop de Jim C Hines ]



Résumé


Mariée depuis peu, Danièle, la pauvre Cucendron, doit faire face à l'enlèvement de son mari le Prince Armand. Pour le retrouver, elle se lance dans une aventure qui la mènera tout droit dans un pays aussi enchanté que tortueux. Aidée par deux princesses, elle part dans la quête du Prince et découvre alors un monde qui jusqu'alors lui était inconnu. Celui des contes de fées. 

Mon avis

Une couverture intéressante révélant les trois personnages principaux : Cendrillon, Blanche- Neige et la Belle au Bois Dormant. Toutes les trois partent en mission sous le commandement, la direction et l'aide de la reine Béatrice, mère du Prince charmant Armand qui est lui, le mari de Danièle - Cendrillon.

Ce premier tome reprend trois des princesses les plus connues des contes et détournent leurs histoires pour donner une suite. On ne pense jamais à ce qui est arrivé aux princesses une fois le conte terminé. Comment, après leur mariage, - dont on rêve toutes - ont-elles vécu leurs vies ? 
Ici, l'auteur nous propose des pistes de réponses tout en installant une intrigue autour de Cendrillon et de son prince. 

Par ailleurs, les princesses n'ont pas les mêmes noms que dans les contes : Cendrillon s'appelle Danièle, la Belle au bois Dormant s'appelle Thalia et Blanche- Neige s'appelle Neige. Leurs prénoms ne sont pas les seuls à avoir été modifiés mais également leurs vies. Sur ce point- là, je ne peux pas vous en révéler davantage car sinon, je vais vous spoiler et là n'est pas mon but. 

Personnellement, le point cité précédemment m'a beaucoup plu. L'histoire ne s'appuie pas que sur le Disney comme la série Once Upon a Time le fait. Elle reprend des éléments des contes du folklore. Ainsi, les demi-sœurs de Danièle ont des bouts de leurs pieds coupés sur ordre de leur mère, la marâtre de Cendrillon. 

Autre point que j'ai beaucoup apprécié, c'est l'univers gris qui nous est dépeint. Tout n'est ni blanc ni noir. Le mal et le bien se lacent et s'entrelacent. Tout n'est pas manichéen et on découvre alors un univers coloré où humains et fées ne cohabitent pas plus que cela. Aucun n'est ni bon ni mauvais. Forcément il y a des forts méchants mais les princesses ne sont pas les gentilles filles auxquelles l'on pourrait s'attendre. 

Et oui, maintenant viennent les points qui m'ont déplu, et surtout le point qui m'a laissé perplexe. Il en fallait bien un. Je vais être franche et dire les choses comme je le pense. 
Pour moi, les trois princesses sont l'équivalent des Totally Spies. Elles ont le même caractère que Sam (Thalia), Alex (Danièle) et Clover (Blanche). Elles sont supervisées par la Reine Béa (Jerry, le Whoop) qui communique via des miroirs (les Compoudriers). Si vous connaissez la série vous comprendrez bien que Thalia est la plus douée, la plus agile et la plus débrouillarde, Blanche est celle qui cherche tout le temps à plaire, qui s'occupe beaucoup de son look et Danièle est la niaise du tableau mais qui met beaucoup de volonté dans la mission. 

C'est ce point qui m'amène à douter de l'originalité du roman. Après, ça peut plaire. C'est du jeunesse et ça prend pas la tête. Autre point qui m'a gêné, ce sont les longueurs du récit. Il y a beaucoup de passages où il ne se passe pas grand chose de vraiment intéressant ni de vraiment surprenant. 

En bref, sans être affreuse, cette lecture ne m'a pas convaincue. Je l'ai trouvé vraiment bof mais je pense lire les tomes suivants car les résumés de quatrième de couverture installent des personnages qui m'intéressent. A voir si mon avis va changer au fil de leurs lectures ... 




1 commentaire:

  1. Je viens de les acquérir il y a peu de temps mais je pense attendre avant de les lire...

    RépondreSupprimer