samedi 22 mars 2014

[ Mathilde, Tomes #1, #2 et #3 de Jenny ]

Auteur : Jenny Genre : bande dessinée
Edition Delcourt 
Année 2009
48, 49 et 46 pages


Mon avis

Des couvertures en tons pastel, de jolies dessins et un prénom (celui de ma cousine adorée) que je connais m'ont convaincu pour emprunter les trois premiers tomes de cette série très sobrement appelée par le prénom de son héroïne. 

C'est l'histoire d'une jeune fille de 25 ans, hôtesse de caisse, qui rêve de devenir écrivain. Mais entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle, elle est en panne sèche d'écriture. Une rencontre à la caisse de son supermarché va tout changer et lui donner des opportunités qu'elle n'aurait même pas osé penser en rêve. 

A la fois girly et émouvant, ces trois premiers tomes nous dévoile avec beaucoup de pudeur et de sincérité une jeune fille débordée par sa vie. Jeune, elle n'est plus passionnée. Sa vie n'est que routine où chaque jour il ne s'agit que pour elle de se lever, aller au boulot, voir son copain ... Rien de bien transcendant. Elle aspire à mieux ; elle cache ses fêlures et tente de pardonner à ceux qui l'ont blessés. Mais rien n'est simple et la vie apporte son lot de mauvaises surprises .... comme son lot de bonnes surprises. 

En effet, nous, lecteur, on la suit dans ses tourments, dans ses galères, dans ses engueulades comme dans les bons moments où la vie tourne enfin à l'avantage de Mathilde. 
On assiste à cela comme si Mathilde était une bonne copine. On se réjouit avec elle autant que l'on est ému par elle. C'est un personnage tendre, attachant, sensible et qui nous ressemble sur beaucoup d'aspects. 

En bref, j'ai aimé ces tomes car Mathilde me ressemble sur beaucoup de points, un peu dépassée par sa vie mais qui tente de changer les choses dès qu'elle en a l'occasion. Les dessins sont jolis et l'histoire est très mignonne. Par contre, je vous conseille d'avoir tous les tomes à votre portée car j'ai dû m'arrêter à la lecture du 3, les 4 et 5 n'étant pas disponibles à la médiathèque. Grosse frustration à la fin du trois. Je n'en dis pas plus dessus si vous décidez de le  lire à votre tour ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire