lundi 10 mars 2014

[ Un bal de givre à New- York de Fabrice Colin ]


Auteur : Fabrice Colin
Genre : fantastique, jeunesse
Edition Albin Michel
Collection Wiz
Année 2011
293 pages 


Résumé


Anna est percutée par une voiture. A son réveil, elle ne se rappelle que de son prénom et un beau jeune homme est penché au-dessus d'elle. Elle va tenter de retrouver la mémoire et de partir à la recherche de son père, le célèbre architecte. 


Mon avis


J'ai choisi ce livre car la couverture est très jolie et le titre m'a énormément intrigué. Au départ, j'ai été très enthousiaste par cette lecture mais au fil des pages, j'ai tout bonnement décroché. J'ai continué la lecture mais mon esprit n'était plus dans l'histoire. 

J'ai trouvé l'héroïne, Anna Claramond, assez fadasse, sans profondeur et totalement attendue. Pas de réel mystère. Elle erre dans un New York comme elle le ferait dans un songe ou comme sur un nuage. J'ai eu l'impression qu'elle se laissait porter par les événements sans réelle conviction ou intention. 

Quant aux autres personnages, je ne sais pas pourquoi mais je les ai trouvé très caricaturaux et encore une fois, sans profondeur. Ils sont là pour dire qu'Anna soit pas toute seule ou pour lui mettre des bâtons dans les roues et c'est tout. Et je ne parle pas encore de Wynter ... Dès le début, je savais de quel côté il était. Je n'ai pas eu le suspense attendu autour de ce personnage. 

Pas de mystère autour de l'intrigue mais je dois tout de même avouer quelque chose : la fin m'a un peu surprise. Ce n'est pas celle que j'avais imaginée. Toutefois, à un peu plus de la moitié de la livre, on peut tout de même en trouver quelques clés et si on est plus réveillé et dégourdi que moi, on peut même deviner la fin sans surprise (enfin je pense). C'est le premier livre que je lis de cet auteur et je suis franchement déçue. Bon, ce n'est pas une lecture qui va m'arrêter, j'ai d'autres livres de lui qui me tentent et je compte bien les lire pour voir si cette histoire-là reflète la globalité de son oeuvre ou alors si c'est un faux- pas comme ça peut arriver à n'importe quel auteur jeunesse en manque d'inspiration. 

Autre remarque à laquelle je pense : j'ai trouvé dommage que l'univers dans lequel évolue les personnages ne soit pas davantage décrit ou expliqué. J'ai eu du mal à imaginer le New- York. Comme je l'ai dit plus haut, j'ai eu l'impression de l'entrapercevoir à travers la brume d'un songe en blanc et bleu. Ces deux couleurs correspondent certes aux mots du titre par association mais c'est dérangeant dans la lecture de ne pas arriver à se situer quelque part. Moi qui aime voyager en lisant, c'est vraiment un point qui m'a agacé, déplu et déboussolé. 


Les avis des blogs- amis 

3 commentaires:

  1. Ce livre m'avait toute retournée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Ouch moi il ne m'a pas trop plu :S mais chacun son avis hein ;)

      Supprimer
  2. J'ai super envie de lire ce livre depuis longtemps!
    http://dustofpastel.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer