mercredi 5 novembre 2014

[ Hellraiser de Clive Barker ]




Auteur : Clive Barker
Genre : fantastique, épouvante - horreur
Editions Bragelonne
Année 2006
166 pages


Résumé


Frank, après quelques années de recherche, met la main sur la boîte de Lemarchand et en résout l'énigme. Apparaissent alors trois démons de l'enfer, les Cénobites. Frank pensait leur demander ce que lui désirait, mais ce qu'il ne savait pas c'est que les Cénobites n'ont pas la même vision du monde. Alors prisonnier de leur dimension, il a besoin de sang pour en sortir. 



Mon avis 


J'ai choisi de lire ce livre pour Halloween. Faut dire aussi qu'on me l'a très bien vendu et qu'on me l'a présenté comme un classique de la littérature de l'épouvante. Je découvre avec ce roman l'univers de l'anglais Clive Barker. Au tout début de ma lecture, je suis partie avec une appréhension de taille : j'avais peur d'avoir peur. Je suis une petite âme sensible et des fois, un rien m'est horrifique. 

Sauf, qu'en fait, Hellraiser file plusieurs sortes de frissons - frissons d'horreur, de dégoût, d'impatience - mais pas de la peur. Au fil des pages et des chapitres, l'histoire avance grâce aux interventions de plusieurs personnages. L'histoire tourne autour de 4 personnages : Frank, son frère Rory et sa femme Julia puis Kirsty qui est une jeune femme amoureuse de Rory. La façon de changer de point de vue autour des personnages permet à l'intrigue de s'intensifier. 

Je ne me suis attachée à aucun des personnages mais, chose rare, il n'est pas nécessaire de s'attacher aux personnages pour apprécier l'histoire. Clive Barker a joué avec mon impatience. J'ai fait 1000 et 1000 hypothèses sur le fin mot de l'histoire .... et pourtant ! J'ai été surprise par la fin. Il y a très peu de pages et c'est davantage une nouvelle qu'un roman. Toutefois, sur le peu de pages qu'il y a, il m'a surprise à la fois par la tournure des événements et par le style. Car, oui, je ne m'attendais pas à une écriture aussi travaillée, un style si intéressant. Je me suis laissée porter par sa plume tout en craignant - à escient - la suite des événements. J'ai imaginé les Cénobites grâce à sa plume et j'en ai frissonné ! 

En bref, j'ai adoré ce récit de l'horreur. Je ne m'attendais pas à cela et j'en suis ressortie agréablement surprise. Moi, qui suis effrayée par un rien, j'ai eu envie de lire d'autres de ses livres mais également de regarder les films. J'ai passé un agréable Halloween en sa compagnie. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire