jeudi 12 février 2015

[ Bienvenue à Big Stone Gap de Adriana Trigiani ]


Auteur : Adriana Trigiani
Genre : contemporain
Editions Charleston
Année 2015
315 pages

Résumé

Ave Maria vit à Big Stone Gap, une ville de Virginie où elle est considérée comme la vieille fille de service. Un jour, elle découvre un secret de famille qui va la pousser en dehors de ses habitudes ...


Mon avis

Après Charlotte de David Foenkinos, j'ai frôlé la panne de lecture. C'était trop dramatique, trop bouleversant, trop horrible... Il me fallait une lecture qui me détende, une lecture qui me rassure.
Tout naturellement, je me suis dirigée vers les parutions de la maison d'édition qui ne m'a jamais déçue, je parle bien sûr des livres des éditions Charleston. Ce livre est la toute dernière parution de la maison d'édition et ils ont choisi le bon mois pour le sortir car, en ce qui me concerne, il a été un roman doudou et réconfortant.
Je vous l'ai déjà dit mais Charlotte m'a profondément bouleversée ; j'avais besoin d'une lecture dans ce style pour me réconforter un peu. Dans ce roman, on suit la jeune Ave Maria dans un pan de sa vie qui va être bouleversée par la révélation d'un secret de famille.
J'ai ai bien aimé le personnage d'Ave Maria qui, par sa banalité (sa normalité) en a très vite fait une amie. C'est donc avec plaisir que j'ai suivi ce personnage. Je la trouve attachante car elle est très loin de la perfection ; elle est également décrite tout en ambivalence. Le caractère de son personnage est travaillé et la narration focalisée sur son point de vue nous permet de très vite devenir proche de l'héroïne.

En plus d'une héroïne attachante, le tout nous est servi dans un très beau décor avec des montagnes et des vallées. Je n'ai eu aucun mal à imaginer le cadre de vie du personnage principal. Il n'est pas idyllique mais il est réaliste tout en étant agréable. Big Stone Gap a l'air d'une contrée très ordinaire mais c'est la cohésion de ses habitants qui en fait une ville atypique. Je ne dis pas que tout le monde s'entend bien, mais ils se connaissent et même si les ragots vont bon train, les habitants entre eux ne sont pas indifférents les uns des autres. Ils forment une vraie communauté avec ses hauts et ses bas.

Quant aux personnages masculins, j'ai longtemps hésité à choisir mon préféré mais je suis contente du choix qui est fait. Ah ah, je vais pas en dire plus ni mentionner aucun nom pour ne pas vous mettre la puce à l'oreille.

Franchement, j'ai choisi cette lecture au moment opportun ; elle m'a apporté énormément de réconfort avec Ave Maria qui est un personnage attachant. J'ai plongé le nez dans cette petite bourgade et dans les histoires de cette communauté. J'ai trouvé que c'était une lecture détente, une lecture cocooning. Un vrai bienfait en ce mois de février qui, avec ses tombées de neige, nous incite au cocooning.

1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup la couverture et ce que tu en dis me plait, je pourrai craquer, merci.

    RépondreSupprimer