mardi 2 juin 2015

[ Les portes de Doregon, Tome #1 de Carina Rozenfeld ]


Auteur : Carina Rozenfeld
Genre : fantasy
Editions l'Atalante
Année 2010
249 pages

Résumé

Mia, étudiante aux beaux-arts, peint depuis son enfance les paysages d'un monde intérieur qu'elle appelle Doregon. Un soir de vernissage d'exposition de ses œuvres, un homme la prend à part pour lui ouvrir les portes de Doregon. Le monde qu'elle a imaginé existe bel et bien !

Mon avis

Dans ce premier tome très prometteur de la trilogie Doregon, je découvre un autre genre de l'auteur, la fantasy. J'ai choisi de lire ce livre car il fait partie des dix livres les plus empruntés du CDI et j'étais curieuse de découvrir ce que les élèves avaient aimé lire durant cette année scolaire. 

Et c'est sans surprise donc que j'ai entrepris la lecture de ce tout premier tome et je dois dire que je le finis avec l'envie de lire -dévorer- le second tome dans la foulée. J'ai une nouvelle fois adoré suivre les aventures d'un personnage de Carina Rozenfeld. Je dois quand même rappeler que j'ai adoré sa trilogie fantastique La Quête des Livre-Monde et son roman de science fiction Les sentinelles du futur

Cet univers est immersif et grâce à la narration centrée autour des personnages de Mia et Josh, on découvre les visions et les événements au plus près de l'action. Ces deux personnages sont d'ailleurs très sympathiques et c'est avec une certaine facilité qu'on parvient à entrer dans leur univers. J'ai particulièrement  aimé les descriptions du monde de Doregon à la fois dans les peintures de Mia et après, quand cette dernière y met les pieds pour la première fois. 

Le récit s'ouvre sur la scène finale ; c'est-à-dire qu'on découvre les personnages et l'histoire dès le premier chapitre qui revient sur le dénouement de ce premier tome. Par curiosité, j'ai été happée dès les premières pages grâce à cette méthode qui en dit beaucoup sans tout nous dire et c'est avec encore plus de fébrilité et de vélocité que les pages se tournent. Le procédé d'ouverture permet de susciter assez de curiosité sans dévoiler toutes les intrigues de l'histoire : ça nous met en appétit sans nous rassasier ! 

En bref, j'ai énormément aimé ce premier tome qui m'a permis de faire des pauses dans l'histoire d'un autre livre. J'ai découvert un univers plein de magie qui m'a fait me demander si j'avais l'âme d'une créatrice et à quoi ressemblerait mon monde si tel était le cas... Avec ce premier tome, ça a été un vrai loisir sans prise de tête où j'ai pu décrocher mon cerveau le temps de la lecture et laisser mon imagination être portée dans les mots de Carina Rozenfeld. 

2 commentaires:

  1. Je dois vraiment découvrir cette auteure! J'ai le premier tome de "Phaenix" depuis 2 ou 3 ans déjà ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois les lire les Phaenix ; j'ai lu un roman en un tome de science fiction et 2 trilogies de Carina Rozenfeld et j'ai passé un bon moment dans chaque titre :)

      Supprimer