mardi 18 août 2015

[ Retour à Cedar Cove, Tome 3 : Une lettre en été de Debbie Macomber ]

Auteur : Debbie Macomber
Genre : contemporain
Editions Charleston
Année 2015
318 pages

Résumé

A la mort de son mari un an à peine après leur mariage, Jo Marie Rose plaque tout pour acheter une maison d'hôtes. Elle se réfugie à Cedar Cove où elle tente de se reconstruire après cette tragédie. 


Mon avis

Ce troisième tome est paru aux éditions Charleston avant l'été et l'ayant reçu de la part de la maison d'édition en SP, je ne pouvais que profiter de l'été pour le lire - surtout avec un titre aussi estival. Au début de l'été j'ai lu le tome 1 dont j'ai publié l'avis > I C I < et le tome 2 > I C I <

J'ai adoré les premiers tomes qui m'ont fait un bien fou au moral avec des personnages sympathiques et attachants. Ce troisième tome ne déroge pas à la règle, on continue de suivre Jo-Marie Rose et sa maison d'hôtes et on découvre à chaque tome les histoires de ces clients le temps d'un week-end pour eux et le temps de quelques pages pour nous. 


Cette fois-ci, en clients, il y a Ellie, jeune fille de 23 ans qui vient à Cedar Cove pour rencontrer un jeune homme qu'elle a connu sur les réseaux sociaux et puis il y a Roy et Maggie, couple marié que les années ont lassé l'un de l'autre, ils viennent à Cedar Cove pour se redonner une chance loin du quotidien. Contrairement aux autres tomes où j'avais trouvé tous les personnages sympathiques, dans ce tome-ci, j'ai eu du mal à apprécier Roy. Je l'ai trouvé condescendant et loin d'être aimable comme le sont et comme l'ont été les précédents clients. Heureusement, sa femme est là pour sauver l'image de ce couple chaotique. 


Toutefois, je trouve toujours aussi agréable de suivre les personnages, les relations et les intrigues de cette maison d'hôtes. Je ressens beaucoup d'affection pour cette série qui me fait me sentir bien dès que j'en achève la lecture d'un tome. J'attends d'ailleurs avec impatience le quatrième tome car dans ce tome-ci, on apprend très peu de choses sur Mark, l'homme à tout faire. Les indices sur sa vie sont disséminés et même si ce tome-ci tente d'en dévoiler davantage sur ce personnage, au final on ne sait que très peu de choses sur lui. 

En bref, ce troisième tome est, comme les deux premiers, un roman que j'ai su apprécier par sa simplicité à savoir émouvoir. Debbie Macomber a un réel don pour faire passer les émotions de ses personnages vers ses lecteurs. Encore une fois, j'ai eu de l'empathie pour Jo-Marie qui ne sait plus vraiment où elle en est dans sa vie sans Paul à ses côtés. On se rend compte alors que le deuil d'un mari, d'un amour n'est pas évident à faire. A chaque fois que je l'ai cru prête à passer à autre chose, un détail ou un événement la font replonger dans sa mélancolie et sa tristesse. Je ne démords pas de mon opinion et je ne peux que vous la recommander surtout en cas de coup de blues... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire