samedi 3 octobre 2015

[ La Charîa et l'Occident de Jean-Paul Charnay ]

Auteur : Jean-Paul Charnay
Genre : essai
Editions L'Herne
Année 2001
142 pages
Mon avis

Tout d'abord, je remercie les éditions de l'Herne et le site Babelio pour m'avoir fait découvrir cet ouvrage. J'ai eu l'habitude de lire des essais quand j'étais à l'Université mais depuis que je suis diplômée, je n'ai pas lu un seul essai et c'est enrichissant de se replonger sur ce genre d'ouvrages. 

Dans cet essai, Jean-Paul Charnay, universitaire émérite, réfléchit sur deux cultures : la culture occidentale et la culture musulmane. Dans une écriture très fluide qui facilite la compréhension de ses idées, il explique des termes qui sont devenus notre quotidien depuis les attentats du World Trade Center, en 2001 et qu'on entend de plus en plus. 

Grâce aux explications de l'auteur, j'ai eu une véritable définition de ces mots. Sans doute, on ne s'en rend pas compte mais on donne de fausses définitions à ces mots comme charia ou jihad et on ne s'intéresse plus au sens originel de ces mots. A priori, ça n'est pas un thème qui m'intéresse et pourtant, Jean-Paul Charnay en a fait un thème passionnant. Il m'a donné envie de me renseigner et d'en apprendre davantage. Parce que finalement, les médias nous influencent et diabolisent une culture qui est différente de la nôtre sur bien des aspects et lui ressemblent sur beaucoup d'autres. 

En bref, je suis étonnée par la simplicité par laquelle je suis rentrée dans les explications et la réflexion de l'auteur. Il aborde toutes les facettes du sujet (philosophie, histoire ou encore politique) tout en restant intéressant. Je ne pensais pas me régaler autant avec cet essai, j'avais choisi de le lire lors des masses critiques car il promettait d'apporter des éclaircissements sur notre société actuelle et il remplit ses promesses et même davantage. L'essai date certes de 2001 et depuis l'islamophobie et la diabolisation de cette religion et de ses pratiquants vont bon train mais cet essai permet de remettre des bases à des connaissances très superficielles. Une découverte qui en valait la peine ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire