mardi 1 mars 2016

[ Les Huit Salopards de Quentin Tarantino ]

Avec Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Jennifer Jason Leigh, Channing Tatum, Michael Madsen, …
Année 2016

Dans une Amérique du 19ème siècle, juste après la Guerre de Sécession, deux chasseurs de primes se rencontrent sur la route de Red Rock. L’un transporte ses cadavres et l’autre transporte une fugitive qu’il compte rendre à la justice. Le blizzard les prend au piège, ils se réfugient dans une cabane qui fait office de relais des voyageurs …


J’essaie de ne rater aucun film de Tarantino car il du style, du talent et que j’ai – presque – toujours passé de bons moments. Forcément, ce film-là, je l’attendais de pied ferme. Il a fait couler beaucoup d’encre – ou noirci beaucoup de pixels – notamment pour le format adopté par Tarantino lui-même. Il a choisi de tourner son western selon le bon vieux procédé des Sergio Leone et compagnie. Cela ne rend son film que plus authentique.

Je n’ai pas le talent de cinéastes pour vous parler de films donc je vais m’abstenir et juste exprimer mon avis personnel après le visionnage sur grand écran de ce film. Tout d’abord, je tiens à dire que j’ai adoré l’histoire. J’ai bien retrouvé le style de Tarantino, préférant le gore rythmée à la violence gratuite et préférant l’humour au drame. Je l’apprécie d’autant plus qu’il ne prend pas son public pour des imbéciles ; dans ses images, il délivre son message et raconte l’humain mieux que personne. Il décrypte la sauvagerie des hommes quant il est  question d’argent, « de gagner du fric » et il le fait avec originalité. Le casting est à la hauteur du réalisateur avec un Samuel L. Jackson toujours aussi Bad Ass. Big up pour Channing Tatum qui fait craquer beaucoup de monde. Dans les Huit Salopards, il est méconnaissable ; je ne l’ai reconnu que grâce à un gros plan sur ses yeux de fouine. Il est très loin des films et des rôles dans lesquels j’ai eu l’occasion de le voir. Loin de ses rôles lisses et inintéressants, il se révèle même si son rôle n’est pas non plus grandiose (faudrait pas exagérer non plus).


J’ai passé un agréable moment avec ce film qui reprend tous les ingrédients qu’on aime chez Tarantino : un bon scénario mêlant le rire et la tension, un casting de foufou, de l’hémoglobine, une image léchée et travaillée avec soin. Il m’a donné envie de revoir Django Unchained qui se déroule à peu près à la même époque mais qui raconte une toute autre histoire. Pour moi, c’est un film à ne pas rater ! 

1 commentaire:

  1. J'ai beaucoup aimé la plupart des films de Tarantino, du coup celui-là me fait bien envie aussi ! :)

    RépondreSupprimer