lundi 15 août 2016

[ Lignes brisées de Harold Cobert ]

Auteur : Harold Cobert
Genre : contemporain
Parution 5 mars 2015
128 pages

Résumé

Gabriel se rend à Bruxelles et revoit son amour d’adolescence, Salomé…

 Mon avis

J’ai eu la chance de découvrir cet auteur avec un de ses romans précédents, Au nom du père, du filset du rock’n’roll. Cet ouvrage-ci a été un tel coup de cœur que ce roman-ci ne pouvait être que bien.

Et en effet, ce court roman d’à peine 128 pages a su me convaincre par sa forme. On y suit Gabriel, un écrivain qui se rend à Bruxelles pour une séance de dédicaces. Il a prévu de revoir Salomé, son amour d’adolescence. A travers les lignes du temps – passé et présent – Gabriel nous explique son adolescence et sa relation avec la jeune Salomé, alors danseuse étoile. On comprend leurs liens et petit à petit, on devine pourquoi la jeune femme est importante aux yeux de Gabriel.

J’ai particulièrement aimé la façon qu’a l’auteur de nous raconter cette histoire. Il la raconte avec tant de justesse et d’authenticité que les personnages nous apparaissent comme vrais, comme des échos d’une vie passée qui veulent renouer au présent. On se reconnait dans ce personnage nostalgique d’une ancienne relation amoureuse. Vingt ans se sont écoulés depuis qu’ils se sont séparés et ces vingt années ont été nécessaires pour apprendre à se connaître. Même séparés par la vie, ils sont toujours restés en contact et cette rencontre, la dernière, leur permet de s’expliquer, d’expliquer leurs décisions et surtout de se reconnecter.


En bref, j’ai aimé la plume de l’auteur qui raconte avec énormément de pudeur et de sensibilité ce premier amour d’adolescents. Les deux personnages sont particulièrement touchants, notamment Gabriel qui a su m’attendrir. Je recommande cette lecture à tous les « fleurs bleues » qui sont émus par les histoires de premier amour. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire