samedi 17 décembre 2016

[ Show me a hero de Lisa Belkin ]

Auteur : Lisa Belkin
Genre : thriller
Editions Kero
Parution le 5 octobre 2015
429 pages

Mon avis



Avant de commencer la lecture de cet ouvrage, j'avais entendu parler de la série. Quand j'ai vu que le roman était traduit en France chez Kero, j'ai tout de suite eu envie d'en découvrir l'histoire.

Lisa Belkin, l'auteur, raconte dans cet ouvrage l'histoire de la ville de Yonkers dans la fin des années 1980, début des années 1990. Yonkers est une petite ville paisible de l’État de New-York. Toutefois, historiquement, une ligne imaginaire divise les habitations de la population aisée de la population ouvrière, des blancs et des noirs. Un juge demande au maire de la ville d’aménager des logements sociaux dans les quartiers de la classe moyenne. Il est alors décidé qu’une loterie désignerait des familles très modestes pour habiter dans ces logements sociaux. Le tout jeune maire élu à la tête de la ville, à peine 28 ans, Nick Wasicsko, tente d’unifier ses concitoyens qui sont bien mécontents de la construction de ces quelques deux cents habitations sociales. Mais la révolte gronde et les habitants des deux camps vont s'opposer dans une lutte farouche où tous les coups sont permis. 

A l’heure où l’on crie encore à un racisme ordinaire aux Etats Unis, où des Noirs se font tirer dessus par les policiers, ce livre qui raconte un fait réel des années 1980- 1990 résonne avec tant d’authenticité qu’on ne peut qu’être marqué par le destin de cette ville. Entre détracteurs et partisans, la ville s’oppose et l’auteur nous permet de découvrir l’envers du décor. Pour cela, elle fait intervenir différents narrateurs qui expliquent leur position et leurs implications dans cette grande loterie. Il y a le jeune maire nouvellement élu qui hérite de cette situation, un juge bien décidé à casser les castes de la ville ou encore deux mères célibataires qui veulent à tout prix sortir de la misère.

De tout ce panel de personnages, j’ai particulièrement apprécié le personnage de Nick, le maire de la ville. Il a une personnalité attachante. Ambitieux, il est quand même attaché à sa ville et il veut réaliser son vœu de campagne : faire abandonner le projet de logements sociaux dans la ville. Il est épaulé par une assistante qui est elle-aussi un personnage intéressant, bien que plus ambigu dans ses convictions que Nick. Le juge, lui, m’a semblé particulièrement antipathique. Si je comprends la décision de casser cette ville où la ségrégation pauvres/riches et a fortiori noirs/blancs. Ce roman est révélateur d’une époque, la nôtre. L’historique de la ville depuis sa fondation est relaté dans ce récit et il permet de comprendre comment la ville s’est construit et surtout comment ce clivage et ces quartiers se sont créés.


En bref, Lisa Belkin livre ici un récit prenant sur une lutte des classes qui prend des allures de chronique juridique tout en gardant une part romancé et en restant pour autant crédible. J’ai trouvé que c’était une histoire qui prenait aux tripes du fait des multiples points de vue mais également du fait de l’histoire qui sonne en écho avec l’actualité. Il s’agit donc d’un livre que je recommande à tous les aficionados du genre. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire