samedi 20 mai 2017

[ Fake ! Fake ! Fake ! de Zoë Beck ]

Auteur : Zoë Beck
Genre : humour, jeunesse
Editions Milan 
Paru le 6 janvier 2016
218 pages

Résumé

Edvard n'est pas très populaire au collège. Pour être accepté comme ami sur Facebook avec la fille de ses rêves, il s'est créé un alter ego américain Jason...
Mon avis


A la vue de ce roman, j'ai été intriguée par le résumé de quatrième de couverture et par les pictogrammes représentés sur la première de couverture. 

Le roman Fake ! Fake ! Fake ! de Zoë Beck est présenté comme le journal intime du personnage principal. Il y raconte son quotidien pendant les vacances d'été et s'attarde notamment sur sa relation avec ses camarades à l'école. Edvard est tout sauf populaire. Amoureux d'une de ses camarades et cette dernière ayant refusé son invitation sur les réseaux sociaux, il décide de créer de toutes pièces Jason, un élève américain beaucoup plus populaire que lui. Cet alter ego va lui poser quelques soucis qu'il va tenter de résoudre ... 

Edvard est un adolescent très drôle, il exagère beaucoup dans son journal mais c'est terriblement hilarant ! Il a une autodérision qui est rare à son âge et qui est très plaisante. Cela fait de lui un personnage très attachant et sa relation avec ses camarades de classe renforce cette impression. Il a l'air un peu à côté de ses pompes et ses réactions aux événements sont à mourir de rire. 

Le format journal intime permet de rentrer intimement dans la vie et dans les pensées du jeune homme. Malgré ses choix comme la création d'un profil facebook, on comprend que ses actions sont toujours dans un but honorable. Il a un très bon fond mais les moyens qu'il utilise sont très limites... 

En bref, ce roman ado sur la vie d'un adolescent est un roman que je n'ai pas réussi à lâcher. Edvard est un personnage qui m'a fait mourir de rire, il s'enfonce dans ses mensonges et on en rigole (pas pour se moquer mais parce que c'est vraiment drôle). Il aborde des sujets sujets délicats mais la naïveté et l'innocence d'Edvard font oublier le sérieux et on se prend vite au jeu de la fausse page Facebook ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire