samedi 3 juin 2017

[ Je m'appelle Birdy de Franco Mannara ]

Auteur : Franco Mannara
Genre : policier, thriller
Editions Calmann Lévy
Paru le 8 mars 2017
416 pages

Résumé

Paolo, guitariste underground, fait de la filature pour un détective privé. Sa mission : suivre Birdy, jeune femme en péril qui a fui son milieu huppé pour vivre avec des squatteurs. 
Au même moment, une crise sanitaire éclate. Des douzaines de jeunes meurent après avoir consommé une nouvelle pilule bleue, sorte de « roulette russe chimique » qui fait fureur dans la nuit parisienne. L'inspecteur Ibanez est chargé de l'enquête. 
 Mon avis

J'ai entamé cette lecture avec une profonde envie de plonger dans un thriller qui prend aux tripes, un thriller impossible à lâcher avant la fin. J'en ai profité pour découvrir un auteur dont je n'avais jamais entendu parler avant. 

Dans ce roman, on pourrait au départ croire que deux histoires se suivent mais n'ont aucun lien - en tout cas, cela a été mon impression au départ - mais, au fil des pages, les personnages se croisent et un lien se crée entre les deux histoires. Ce point commun s'appelle Birdy, une jeune femme qui a quitté le domicile familial et qui vit comme une marginale dans les rues de Paris. 

Ce thriller de Franco Mannara devient très rapidement captivant, impossible à lâcher. L'auteur a su créer du mystère autour de ses personnages et on a rapidement envie d'en savoir davantage. De plus, le rythme est très soutenu du fait des personnages qui se croisent, des histoires qui sont parfois malaisantes (et qui peuvent être assez choquantes pour les âmes pures) et du compte à rebours qui s'installe au fur et à mesure des pages. 

Puis, Paolo, un des personnages principaux du roman, évolue au fil de l'histoire. Au tout début, c'est un personnage assez looser qui doit de l'argent - beaucoup d'argent - à de la racaille locale. Pour rembourser ses dettes - et éviter de se faire casser les bras - il décide de travailler chez un contact de son oncle, un détective privé qui va le charger de suivre Birdy. Au début, la filature est assez simple. Il apprend le métier sur le tas et il est bien loin de se douter des dangers qui l'attendent sur cette affaire a priori banale. Cependant, si Paolo est un personnage tout à fait sympathique, Birdy, elle, est franchement agaçante.  Elle a eu et a toujours une vie difficile mais cela ne justifie pas ses actions...

En bref, ce roman change de ce que j'ai l'habitude de lire. On en tourne les pages très rapidement tellement l'envie d'en savoir davantage sur l'histoire est prenante. Quelques scènes sont hyper glauques et trash mais elles n'empêchent pas de vouloir connaître le fin mot de l'histoire...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire