dimanche 25 juin 2017

[ La muette de Chahdortt Djavann ]

Auteur : Chahdortt Djavann
Genre : littérature française, contemporain
Editions Flammarion
Paru le 11 mars 2008
128 pages

Résumé

Fatemeh a quinze ans en Iran. Dans son journal, elle raconte sa vie, son quotidien, sa famille, son destin,…

Mon avis 

Une journaliste française reçoit dans sa boîte aux lettres, un carnet d’une jeune fille iranienne. Elle le fait traduire puis décide de le faire publier.

On rencontre Fatemeh, une jeune adolescente iranienne qui vit avec sa tante, sœur de son père et surnommée la Muette par les autres, et ses parents. La jeune fille est très proche de sa tante, devenue muette le jour de la mort de sa mère. Considérée par les autres comme une sorcière, elle vit recluse dans la maison de son frère et de sa belle-sœur ; cette dernière a du mal à accepter la cohabitation et veut à tout prix que son mari trouve un époux à sa sœur. La rencontre de la Muette avec l’oncle de Fatemeh, va bouleverser le destin de la famille.

Au début de la lecture, on ne comprend pas trop l’intérêt du récit mais très vite, on se prend d’affection pour Fatemeh et pour sa façon de raconter son histoire. Elle alterne ses souvenirs avec des faits présents. Enfermée dans sa geôle, elle écrit, elle se remémore et elle raconte son enfance, ses liens avec sa famille, son adolescence … La raison pour laquelle elle est enfermée ne nous est révélée que dans les dernières pages du journal.

On ne peut ressentir que de l’empathie pour Fatemeh et pour sa condition de femme en Iran. Traditionnellement, les femmes de la société iranienne portent le voile et sont considérées comme appartenant aux hommes. Leur mariage et leurs choix sont guidés par ceux des hommes. Mais la Muette, la tante de Fatemeh, refuse à sa manière la tradition. Elle montre le chemin à sa nièce qui trouve, elle aussi, profondément injuste la situation des femmes au quotidien.

L’urgence de la situation de Fatemeh nous fait prendre conscience et nous rappelle qu’il y a encore des endroits sur cette planète où la femme est à peine mieux considérée qu’un bout de pain. On ne peut que se retrouver bouleversé par le destin de Fatemeh, ce qui l’attend, ce qu’elle a fait pour se retrouver là et les raisons pour lesquelles elle a agi.

En bref, ce roman m’a ému. Il fait partie de ces récits assez courts qui vous marquent une vie, que vous ne pouvez pas oublier… Foncez dessus si vous avez envie de vous révolter contre la société, contre les hommes …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire