jeudi 6 juillet 2017

[ Ne t'inquiète pas pour moi d'Alice Kuipers ]

Auteur : Alice Kuipers
Genre : jeunesse, contemporain, littérature française
Editions Le livre de poche jeunesse
Paru le 19 novembre 2014
256 pages 

Résumé


Claire et sa mère n’ont plus le temps de se voir et ne font que se croiser … Elles entretiennent la communication grâce à des petits mots écrits sur des bouts de papier et collés sur le frigo… 
Mon avis

J’ai découvert ce roman par pur hasard, j’ai commencé à le lire car je le trouvais très court et que son format répondait à mon besoin de lecture en cet instant précis (un récit court à terminer en 1h pendant la pause repas).

Le récit est une correspondance par petits billets entre une mère et sa fille. Ce genre de billets qu’on se laisse sur le frigo, entre nouvelles du jour et listes de courses, Claire a pris l’habitude de passer par ce medium pour discuter avec sa mère, souvent absente. Dès les premières pages, j’ai été captivée par cette forme. Entre chaque mot, une ellipse. On ne connaît pas bien la temporalité de l’histoire. On suit juste les saisons qui se succèdent et avec elles, on suit les examens à l’école de Claire et les examens à l’hôpital de sa mère. En effet, la mère est atteinte d’un cancer et elle essaie de vivre et surmonter sa maladie sans inquiéter sa fille.

C’est extrêmement touchant de voir à quel point la mère et la fille comptent l’une sur l’autre, s’inquiètent l’une pour l’autre et essaient de se protéger. Leur moyen de communication n’est peut-être pas banal mais il montre l’attachement qu’elles ont l’une envers l’autre.

Claire est une adolescente comme les autres, elle va à l’école, sort avec sa meilleure amie, découvre l’amour et se montre quelques fois égoïste mais elle n’est pas pour autant un personnage sans cœur. Elle s’inquiète pour sa mère et refuse de voir ce qui est en train d’arriver. Elle se dispute avec sa mère, lui dit des choses injustes qu’elle regrette par la suite et sa mère lui pardonne… parce que c’est sa mère t parce qu’elle comprend qu’elle n’a pas toujours été présente pour sa fille et que la maladie les éloigne peu à peu …

Ce récit, certes très court, laisse une trace indélébile une fois la lecture terminée. C’est avec la boule dans la gorge et l’œil qui larmoie que l’on referme ce livre. Alice Kuipers rend vivant ses personnages et nous mettre les ravages de la maladie dans une famille ordinaire où les liens qui unissent une mère à sa famille sont très forts, très beaux …


En bref, ce roman m’a profondément ému et touché. L’auteur a su m’embarquer là où elle le souhaitait avec une originalité dans la forme et une émotion dans le fond qui font que ce récit appartient aux livres qui restent gravés à jamais au fond d’un cœur. Une fois commencé, il est difficile de le lâcher. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire