jeudi 27 juillet 2017

[ Songe à la douceur de Clémentine Beauvais ]

Auteur : Clémentine Beauvais
Genre : romance, jeunesse, contemporain, littérature française
Editions Sarbacane
Paru le 24 août 2016
239 pages

Résumé

La première fois qu'ils se rencontrent, Eugène a 17 ans et Tatiana 14 ans. Cela aurait pu être un été comme un autre...Des années plus tard, leurs chemins se croisent à nouveau dans le métro parisien.

Mon avis


La plume de Clémentine Beauvais m'avait charmé dès les premières de son roman précédent, Les Petites Reines. J'ai résisté pour ne pas l'acheter mais finalement, il s'est retrouvé entre mes mains un peu par hasard (ou non). 

Une fois la lecture commencée, j'ai d'abord été subjuguée par la forme du récit. En effet, l'auteur a décidé d'écrire l'histoire de Tatiana et Eugène en utilisant le procédé de la versification et elle réussit à le tenir jusqu'à la fin du roman (soit les 239 pages!). Rien que pour cela, je lui tire mon chapeau.

Dans ce roman, Clémentine Beauvais fait alterner le passé et le présent, la première rencontre des protagonistes et leur nouvelle rencontre un peu par hasard, dans le métro. Le narrateur, externe à ces personnages, raconte leur histoire commune, l'amour contrarié né d'un drame. Si Tatiana n'a jamais oublié celui pour lequel elle eut un coup de foudre d'adolescente, lui, Eugène n'a pas pensé à elle durant ces dix années. Elle se rappelle de lui quand lui se dit que peut-être, il a mal agi la première fois. 

Je dois bien avouer que j'ai été subjuguée par la forme plus que par le fond. Effectivement, Eugène a douché mon enthousiasme pour l'histoire de cet amour contrarié. Je n'ai pas réussi à trouver un aspect de sa personnalité que j'aurais pu aimé. Tatiana m'a franchement touché ; elle est fraîche, douce, intelligente et respire la sincérité. Elle est honnête dans ses sentiments au contraire d'Eugène qui m'a semblé ne penser qu'à la mettre dans son lit ! Il est assez désabusé par la vie et semble un peu perdu. Il espère que cette deuxième rencontre réparera quelque chose en lui, quelque chose qui s'est cassé lors de ce fameux été. 

En bref, Clémentine Beauvais nous livre une belle histoire, empreinte de douceur et de passion, comme l'est toujours un premier amour. L'auteur crée une intrigue qui ne se dévoile qu'à la toute fin et qui renouvelle notre intérêt pour les deux protagonistes principaux, Eugène et Tatiana. Il s'agit d'un roman que tout le monde saura savourer par sa forme... mon seul regret étant un Eugène un peu prétentieux auquel je n'ai pas su éprouver de l'empathie. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire