dimanche 6 août 2017

[ 169 jours pour le faire de Lindsey Rosin ]

Auteur : Lindsey Rosin
Genre : young adult, contemporain, littérature américaine
Editions Hachette romans
Coll. Bloom
Paru le 28 juin 2017
352 pages

Résumé


Quatre copines passent un pacte pour LE faire avant la fin de l'année ...
Mon avis

Quand j'ai découvert et lu pour la première fois le résumé de quatrième de couverture, j'ai tout de suite été intriguée par le thème et par la façon dont il a pu être abordé dans ce récit. 

Dans ce roman, on y suit quatre copines qui ont contracté un pacte bien original. A la fin de leur année de terminale, il faut que chacune d'entre elles l'ait fait. Vous vous demandez "fait quoi" ? Et bien, il faut qu'elles aient perdu leur virginité avant leur entrée à l'université. A priori, le plot général pourrait en choquer plus d'un mais l'auteur, Lindsey Rosin, a su exploiter le thème pour en faire un sujet rondement bien traité. 

Loin d'être l'histoire sur la perte de la virginité, elle aborde surtout la sexualité d'une manière décomplexée tout en parlant de protection, de risques et surtout ... des sentiments ! Loin d'être une course contre la montre pour les jeunes filles, il s'agit de se poser des questions sur un acte qui est important dans la vie d'une personne (fille ou garçon, là n'est pas la question). 

La sexualité est un sujet tabou ; les parents ne veulent pas en parler à leurs adolescents qui se posent 1001 questions sur la chose. Ce roman aborde les bonnes questions au travers de quatre personnages bien différents. On les suit tour à tour et on voit le cheminement de leur pensée quant à la sexualité (leurs tabous, leurs échecs, leurs doutes...). On est très vite pris par l'intrigue car on saute d'un personnage à l'autre et chaque fin de chapitre se termine par un petit suspense. 

En bref, j'ai trouvé ce roman très intelligent car il aborde de façon original les préoccupations de quatre adolescentes sur les questions relatives à la sexualité. Elles se font leurs expériences et font des choix qui n'appartiennent qu'à elles. Le sujet principal est traité avec délicatesse et avec énormément d'ouverture d'esprit. Il n'est pas fermé et ouvre plutôt à la réflexion sur la perte de la virginité et sur la sexualité en général. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire