jeudi 4 janvier 2018

[ La révolte d'Eva d'Elise Fontenaille ]

Auteur : Elise Fontenaille
Genre : littérature française, contemporain, jeunesse
Paru en octobre 2015
48 pages

Résumé


Éva et ses quatre sœurs vivent sous l'emprise d'un père violent, admirateur d'Adolf Hitler. Personne dans le village n'ose s'affronter à lui. Sauf Éva, qui est la plus jolie de la famille et aussi la plus rebelle. Jusqu'à la tragédie... 

Mon avis



Elise Fontenaille est une auteure jeunesse prolifique qui a écrit pas moins de 25 ouvrages ! Ce roman est le premier de l’auteur que je lis, je n’avais donc pas d’attente sur le thème et l’écriture. Voilà sans doute pourquoi j’ai autant aimé ce roman très court, mais très percutant.


Dans La révolte d’Eva, l’auteur s’intéresse à la maltraitance du point de vue de l’enfant. Eva est une jeune adolescente qui, comme ses quatre sœurs, a toujours subi les coups de son père, un homme violent qui voue un culte malsain à Hitler (en même temps, je ne pense pas que ce soit sain de vouer un culte à une telle personnalité). Le portrait du père nous est à peine esquissé qu’on le devine sans mal quel genre d’homme il est.


En à peine une cinquantaine de pages, l’auteur arrive à mettre en place une histoire très dure, où l’on reste scotché à la destinée de la jeune Eva. Souvent dans des cas de maltraitances, on se demande comment les personnes dans cette situation font pour rester. Ici, Eva est encore une jeune fille qui n’a nulle part où aller, ses sœurs sont autant frappées qu’elle et si elle se décidait à partir la rage de son père ne serait que décuplée et entièrement tournée vers ceux qui restent. Ce qui est frappant dans ce roman est l’attitude de la mère qui ne soutient pas vraiment ses enfants et, même si elle aussi a peur de son mari, on ne comprend pas très bien pourquoi elle ne part pas en emmenant ses enfants.


De même, l’histoire se passe dans une petite ville et les habitants connaissent la situation car le père a eu de nombreux heurts, mais ces derniers restent passifs, préférant ignorer et faire semblant de rien... Cela m’a fait penser au roman Sex-toys et bulles de savon de Mily Black, où l’héroïne apprend des années plus tard que tout le monde savait que son beau-père frappait sa mère. Cela fait énormément réfléchir à notre propre comportement : et si un jour, on devenait témoin de telles violences comment réagirions-nous ?


Eva souffre donc de cette maltraitance au quotidien et elle a appris avec le temps à répéter des gestes, des attitudes qui semblent satisfaire leur père et donc éloigner les coups. Loin d’être une jeune fille fragile, elle adopte au sein même de sa famille une attitude de survie. Mais forcément, un jour où l’autre, cela ne suffit plus et l’inévitable survient ….


A la fin du récit, l’auteure Elise Fontenaille précise qu’elle a écrit ce roman en une seule nuit, s’appuyant sur un fait divers. L’histoire est très courte mais en si peu de pages, elle parvient à nous accrocher. Elle nous prend aux tripes, nous fait réfléchir mais surtout nous laisse coi devant une chute assez effroyable. Certes ce récit est très dur mais il est également plein de pudeur sur un fait très triste, sur cette révolte qui résonnera en vous comme elle a résonné en moi jusqu’à plusieurs jours après en avoir terminé la lecture.


Autre(s) livre(s) sur le thème de la maltraitance :

Autre(s) livre(s) sur la violence conjugale :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire