dimanche 18 février 2018

[ Humaine, tome 1 de Rebecca Maizel ]

Auteur : Rebecca Maizel
Genre : fantastique
Editions Le livre de Poche
Collection Imaginaire
Paru en mars 2015
408 pages

Résumé


Lenah n’est plus la vampire cruelle et sanguinaire qu’elle fut pendant plus de cinq cent ans. Aujourd’hui son voeu le plus cher vient de se réaliser. Elle est redevenue humaine, grâce à un rituel pratiqué par Rhode, son âme-soeur depuis des siècles. Mais comment vivre dans la peau d’une jeune fille de 16 ans quand on a presque tout oublié de l’amour et de l’amitié ? De plus, même sous l’apparence d’une lycéenne ordinaire, Lenah doit rester sur ses gardes : le clan de vampires sur lequel elle a autrefois régné est prêt à tout pour faire revenir sa souveraine…
Mon avis


Pour Halloween - oui ça date - j’avais envie de me plonger dans une histoire avec des vampires et ayant reçu la dernière commande de l’année juste avant les vacances de Toussaint, ni une ni deux, j’ai emprunté les deux tomes de la série. Dans cet avis, je ne vous parlerai que du premier tome car je n’ai pas tellement apprécié le second tome qui est une redite de l’intrigue du premier et qui, du coup, a manqué de piquant.
Dans ce premier tome, on rencontre Lenah, une vampire qui vient de retrouver son humanité grâce à un rituel pratiqué par Rhode, son amant de longue date. Depuis des siècles, Lenah est une vampire qui souffre de la solitude comme de sa condition. Pour être moins seule, elle s’entoure d’une cour qu’elle métamorphose petit à petit et qui lui tient compagnie au quotidien, mais dans son cœur seul Rhode - qui l’a abandonné - y a sa place … 

Vous l’aurez sans doute compris, Rebecca Maizel, l’auteur, prend le mythe du vampire à contrepied en proposant non une transformation d’un humain en vampire, mais bien au contraire la métamorphose d’une vampire vieille de plusieurs siècles en une adolescente de 16 ans… Comment être une adolescente normale de 16 ans lorsque l’on n’a jamais eu l’occasion de l’être des siècles plus tôt ? De plus, l’auteur décide de revisiter le mythe du vampire en lui créant de toutes pièces une facette inédite - en tout cas, je n’avais jamais lu de romans fantastiques qui proposaient cette relecture. Le vampire, en plus de craindre le soleil, d’être attirant à se damner et d’avoir la vie éternelle, souffre d’un mal incurable du fait de sa condition : il souffre d’une insatisfaction qui ne s’éteint jamais. Pour eux, boire le sang leur permet pendant quelques instants de se contenter et d’apprécier la vie par l’intermédiaire de cet humain… 

Hormis cet aspect très original, le récit en lui-même a quelques défauts. J’en retiens particulièrement un qui m’a gêné une fois l’histoire terminée et surtout qui m’a gâché la lecture du second tome. En effet, j’ai trouvé que les personnalités des personnages principaux - comme secondaires - n’étaient pas fouillées et leurs réactions comme leurs pensées sont alors très superficielles. Cela rend l’histoire assez fade et l’intrigue est alors trop simple. Une fois pris connaissance de l’univers, l’histoire est somme toute assez classique, jusqu’à même mettre en scène un triangle amoureux. Oui oui, un triangle amoureux bien particulier puisque Lenah est torturée entre ses sentiments envers Rhode, son âme sœur vampire du passé, et Justin, son petit ami humain du présent. 

En bref, une lecture assez originale au départ mais qui n’a pas su maintenir le cap avec des personnages ou des situations très - trop - ordinaires. Être adolescente ou vampire, Lenah a fait son choix mais sera-t-il respecté par les membres de sa cour de vampire ? Je vous laisse le découvrir car mine de rien, on passe un moment de lecture agréable avec ce premier tome.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire