[ Un amour de chat de Melinda Metz ]

Autrice : Melinda Metz
Genre : romance, humour, chick-lit, littérature américaine
Editions France Loisirs
Paru en 2018
Sortie en poche en février 2020 aux éditions l'Archipel, coll. Archipoche
351 pages




Jane, 34 ans, a connu l’année de l’Homme égocentrique, l’année de l’Homme qui a oublié de dire qu’il était marié, l’année de l’Homme qui ne s’engage pas… Et combien d’autres déconvenues encore ? Alors, c’est décidé : cette année sera la sienne ! Une parenthèse au cours de laquelle elle accomplira ses rêves – dès qu’elle les aura identifiés, bien sûr… Une année loin du lycée où elle enseignait l’histoire. Une année loin des hommes, surtout !
Mais MacGyver, son adorable chat, ne l’entend pas de cette oreille. Cupidon facétieux, il s’est fixé pour objectif de briser la solitude de Jane....


En cette journée de la Saint-Valentin, quoi de mieux qu'un avis lecture 95% romance et 5% humour. Un amour de chat met en scène MacGyver, un chat tigré roux, et sa maîtresse Jane qui a décidé de renoncer aux hommes pendant une année sabbatique qu'elle ne souhaite consacrer qu'à elle-même. Mais son chat n'est pas du tout d'accord avec le programme de sa maîtresse et souhaite panser les plaies et soulager la solitude des humains qui l'entourent. 

Quel plaisir de lire ce roman qui alterne les points de vue des humains et le point de vue du chat. Melinda Metz a parfaitement cerné la philosophie féline et nous sert un roman aussi drôle que touchant. En plus de vouloir aider sa maîtresse - celle qui le câline et lui donne des sardines savoureuses - il décide de pousser plus loin et d'aider tout le voisinage de Storybrook Count, la résidence de Los Angeles où Jane vient d'emménager. Il chaparde à gauche et à droite des objets pour les apporter sur les paliers des résidents en fonction de leurs besoins. 

Mac est certes un félin mais il est également un fin enquêteur et un psychologue hors pair. Alors oui, c'est un peu gros qu'un chat fasse tout ce qu'il fait mais il m'a tellement fait penser à mon chat que je ne lui en tiens pas rigueur. Je crois sincèrement que les chats ont une empathie assez développée même s'il la montre à leur manière. Pour l'anecdote, mon chat nous a déjà ramené une souris vivante quand mon copain a commencé à être embêté par son poumon. Si ça, ça n'est pas une preuve d'amour et d'empathie ! 

En bref, un roman 100% feel-good avec lequel j'ai passé un chouette moment de lecture en compagnie de MacGyver, de Jane, David, Ruby et les autres. Je sens que ce roman va tourner autour de moi ;) La semaine prochaine, je vous parle du tome 2 que je viens de terminer et qui est - SPOILER ALERT - aussi savoureux que le premier ;) 

Commentaires

Publier un commentaire