vendredi 3 août 2012

[ Journal d'un corps de Daniel Pennac ]


Résumé 

Un homme tient le journal de son corps de l'âge de 13 ans à 86 ans. 

Mon avis 

On m'a proposé de me le prêter, au début récalcitrante, j'ai trouvé ce journal différent des autres. Ce n'est pas l'histoire du narrateur, ses émotions etc qui nous sont dévoilées, mais il s'agit essentiellement des sensations au niveau de son corps. 
Quand il explique sa démarche, il la qualifie d'auto appropriation. Effectivement, à l'âge de 13 ans, il a l'impression de ne pas connaître son corps et du coup, de ne pas réussir à le contrôler. C'est également un enfant très peureux qui essaie de surmonter sa peur et sa mère. 

Ainsi, tout au long de sa vie, il dévoile à ce journal ce que son corps subit et lui fait ressentir. Il détaille tout jusqu'à expliquer ses "premières fois", le tout avec un champs lexical très cru, très imagé qui nous fait sourire ou rougir selon l'anecdote racontée. Car, tout est dit sans tabou. 

Le narrateur a une vision très personnelle de ses sensations, il décortique tout avec une précision et une analyse très scientifique, détaillée pour le plus grand plaisir du lecteur. 
Ce journal est bourré de d'anecdotes de vie : son entrée en pensionnat, la mort de son père, de sa nounou, son premier baiser ... 

J'ai trouvé captivant comment tout nous est décrit, on est son corps. On est ses globules, ses reins, son nez ... Il vit dans son corps qu'étant jeune il ne voulait pas, il l'a modelé pour changer. Par ailleurs, à côté de son corps, il y a le contexte historique qui accompagne la croissance et les changements qui bouleversent sa vie. Il se retrouve résistant pendant la Seconde Guerre Mondiale, à Paris pendant 1968 ... 

PS : Par contre, moi j'en ai des tabous donc je n'en dirais pas plus, sachez juste que le roman est piquant, plein d'entrain. Je ne me suis pas lassée pendant la lecture (et pourtant je n'aime pas trop la littérature contemporaine). J'ai rougi et eu un peu honte de le lire même si je savais que personne ne pouvait savoir ce que le livre raconte ni à quelle passage j'étais. Vraiment, cette lecture est très proche d'un coup de coeur, et je ne peux donc que vous le conseiller



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire