lundi 11 février 2013

[ Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary- Ann Shaffer et Annie Barrows ]


Auteurs : Mary-Ann Shaffer et Annie Barrows
Genre : littérature contemporaine
Editions du Nil
Année 2009
391 pages
Résumé 


Juliet Ashton est une auteure londonienne qui après la Seconde Guerre Mondiale cherche un nouveau sujet d'écriture plus sérieux que ce dont elle avait l'habitude. Un habitant de Guernesey, Dawsey lui écrit après avoir trouvé son adresse dans un vieux livre de Charles Lamb. 


Mon avis 

Que dire si ce n'est que j'ai adoré ? C'est une lecture rafraîchissante, qui va vite à lire et qui se lit partout et en toutes circonstances. 
Coupé en deux parties, ce roman épistolaire raconte l'Angleterre post- Deuxième Guerre Mondiale et l'Occupation de Guernesey pendant la Seconde Guerre Mondiale. 

Durant cette lecture, je suis passée du rire aux larmes. Les personnages, en plus d'être attachants, nous racontent une histoire, la leur. Celle qu'ils ont vécu sur l'île de Guernesey et celle qu'ils vivent maintenant, essayant d'oublier et de reconstruire leur vie, leur histoire.

Certes l'histoire tourne autour de Juliet qui est à la fois destinataire et expéditeur des lettres. Cependant, le véritable personnage de l'histoire est Elizabeth qui brille par son absence. C'est d'ailleurs elle, qui a créé le Cercle Littéraire des amateurs d'épluchures de patates au soir d'un couvre- feu non respecté sous l'Occupation et elle qui deviendra l'objet du roman de Juliet. 

Au début, nous apparaissant comme superficielle qui ne s'intéresse qu'aux chaussures et aux beaux vêtements, on apprend peu à peu à connaître Juliet et on commence à l'apprécier au début de sa correspondance avec les insulaires de Guernesey. Les habitants de cet île sont d'ailleurs tous plus farfelus les uns que les autres mais sont également très différents. Cependant, cette différence ne va pas les empêcher de se réunir et de s'entraider avant et après l'Occupation. Cette solidarité est une véritable leçon de moral car en plus de souder les personnages entre eux, elle ne les fait apparaître que plus admirables. 

Au fil du roman, on découvre leurs conditions de vie sous l'Occupation : comment ils ont pu vivre en étant rationnés sur leurs vivres et leurs charbons, soumis aux Allemands. 

Puis, dans le ton employé, on est très loin du pathos exagéré de certains auteurs, ça nous plaît mais parce que l'Histoire est vraie même si l'histoire, elle, est romancée bien entendu. 
En bref, j'ai vraiment accroché à ce roman, les personnages sont à la fois drôles et touchants et l'histoire y est rafraîchissante. Elle fait tout oublier : nos problèmes, nos angoisses et nos peines le temps d'une lecture. Plongée dedans, on en ressort un brin mélancolique et on ne voit plus Guernesey comme l'île qui accueillit Victor Hugo lors de son exil. On a également envie d'en savoir davantage sur cet île  et sur ces insulaires. Un très très bon point pour cette lecture !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire