lundi 9 décembre 2013

[ Anno Dracula, tome 1 de Kim Newman ]

Auteur : Kim Newman
Genre : fantastique
Editions Bragelonne
Année 2012
473 pages
Résumé


Dans un monde où, au XIXè siècle,  les vampires sont connus de tous, où le comte Vlad Tepes l'Empaleur dit Dracula s'est marié à la reine Victoria et où humains et vampires se côtoient chaque jour et nuit. Dans cet atmosphère très fantastique, une prostituée vampire est retrouvée morte à Whitechapel. Aider de Geneviève Dieudonné, le gentleman Charles Beauregard mène l'enquête sur ces meurtres et sur celui qu'on appelle très vite Scalpel d'Argent. 
Mon avis

Pure lecture de loisirs, j'en avais besoin pour replonger dans le plaisir de la lecture. Dès les premières pages, je suis entrée très facilement dans l'histoire. Une histoire de vampires au XIXè siècle en Angleterre et plus particulièrement à Londres, ça en jette n'est ce pas ? 

Eh bien ! Sachez que ce livre est un pur plaisir ; on y retrouve du mystère intensifié par cette narration où les points de vue s'alternent. Ceci permet de plus vite comprendre l'atmosphère ambiante de l'intrigue et d'en savoir toujours un peu plus sans pour autant que l'on connaisse tout sur tout. 

Je l'ai lu assez rapidement, surtout que je l'ai lu en alternant les lectures obligatoires pour le mémoire donc j'en avais vraiiiiiment besoin. Point que j'ai particulièrement aimé : on rencontre ou on entend parler de beaucoup de personnages déjà rencontrés dans les classiques de la littérature anglaise. Ainsi, Sherlock Holmes a été envoyé au bagne, son frère Mycroft dirige une société secrète, Docteur Jekyll découpe les vampires pour la science, Dracula est Dracula, la Reine Victoria la femme de Dracula, ... Ce ne sont pas les seuls mais je vous laisse sourire quant à ces clins d’œil et ainsi découvrir les autres personnalités par vous- même. 

Puis, on y voit également tous les travers du XIXè siècle londonien : la pauvreté que Dickens aime à révéler, l'alcool -et surtout le gin- et les prostituées. Tout ceci est le Londres que tous les auteurs reprenant le topos ont repris (y compris Alan Moore). Par ailleurs, à la fin de l'histoire, on a le droit à un petit dossier -déjà bien conséquent- dévoilant la genèse du récit avec une explication de toutes les références littéraires et culturelles dont je vous ai déjà fait part. Ce dossier est très intéressant mais je ne l'ai pas lu en entier car certaines thémas du dossier ne m'intéressaient guère (comme la fin alternative). 

Je vous laisse sur ces bons mots où je ne peux que rajouter à cela que j'ai vraiment adoré cette histoire. Et vous, vous l'avez lu ? vous avez aimé ? Si oui, n'hésitez pas à faire part de votre avis ou de laisser votre lien en commentaire, je l'intégrerais volontiers à l'article.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire