vendredi 21 février 2014

{12} Vendredi en séries



Pour ce nouveau rendez- vous du Vendredi en séries, je reprends l'ancien format - c'est à dire que je laisse "les coups de projo" pour plus tard et je reviens à la liste des différentes séries vues ces deux dernières semaines. 

1. Hart of Dixie (saison 3 épisodes 1 à 6) : Cette série est mon plaisir coupable. Elle n'est pas excellente et pourtant j'en suis totalement accro et ce depuis le tout premier épisode. On y suit les aventure de Zoey Hart, jeune médecin qui du jour au lendemain quitte New- York pour Bluebell, petite ville du Sud. Elle rencontre des personnages atypiques et va se battre pour être acceptée. J'avais regardé cette série parce que Rachel Bilson jouait le rôle principal mais je continue cette série car je la trouve très drôle et très attachante. Exactement comme le sont tous les habitants de Bluebell. 
Note : 5/5

2. The Big Bang Theory (saison 7) : C'est de la redite mais j'aime beaucoup cette série. Je ne m'en lasse pas même si je dois bien avouer que les trois dernières saisons sont en deçà des deux premières. C'est une série coup de coeur et j'aime toujours autant suivre l'évolution des différents personnages.  Surtout Rajesh et Sheldon. Léonard, lui, mon attention sur lui fluctue : des fois, il m'agace et d'autres fois je l'aime bien. J'aime aussi l'évolution de Howard : de pervers à homme marié, il est très touchant. Autre personnage que j'aime beaucoup : Stuart du comics store.
Note : 5/5

3. Glee (saison 5, épisodes 1 à 6) : La dernière saison n'est pas la meilleure de la série. Toutefois, la série n'a jamais été excellente. Quand j'ai vu la première saison, ce qu'il m'a plu : c'est sans conteste l'originalité des personnages et de l'histoire. Puis, j'aime bien les chansons qu'ils chantent également ; mais maintenant, voilà cinq saisons que l'on suit les aventures des élèves du McKinley HighSchool et je dois dire qu'il est temps que ça se finisse. Ils ont abordé tous les problèmes qu'un lycée pouvait connaître : agression, intimidation, homophobie, fille-mère, racisme, sexisme, discrimination en tous genres, attouchement etc... On y découvre une Amérique puritaine et bourrée de principes. 
Note : 3/5


4. Primeval New World (saison 1) : l'an dernier, j'ai traînaillé sur la saison 1 et la série étant annulée, j'ai bien fait. J'aime bien ce remake américain de la série anglaise Primeval. Même si cette version est très américanisée, Niall Matter vaut tous les défauts. Je l'ai adoré dans Eurêka et je l'aime beaucoup dans Primeval. Bon y'a des défauts : on est très loin du Primeval originel. Cette version est un tantinet décevante mais ça, c'est mon avis - surtout que la version anglaise est tout de même géniale. 
Note : 2/5

5. Elementary (saison 1, épisode 10 et 11) : pour cette adaptation moderne de l'histoire de Sherlock Holmes transposé à New- york, je suis en quelque sorte obligée d'évoquer et de comparer à Sherlock (aka une des meilleures séries de la planète de ces 2 dernières années). Je connais Jonny Lee Miller de Trainspotting, Dark Shadows, Byzantium et Dracula 2001. C'est un acteur que j'aime beaucoup ... mais dans Elementary, il ne me convainc pas. J'ai l'impression qu'il n'a pas vraiment cerné Sherlock et qu'il se contente juste de parler très vite sans vraiment avoir des "symptômes" sherlomesques. Je trouve cette adaptation de ce fait très en deçà du Sherlock anglais. Je trouve aussi que le scénario est très prévisible : les scénaristes insistent sur un point en début d'épisode et Sherlock, à la fin de l'épisode, résout l'enquête grâce à l'élément qui avait été pointé du doigt au début. Pas de surprise. Adaptation et interprétation très médiocre.
Note : 1/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire