lundi 9 mars 2015

[ Cavale de Holly Goldberg Sloan ]


Auteur : Holly Goldberg Sloan
Genre : jeunesse, contemporain
Editions Gallimard Jeunesse
Année 2012
330 pages


Résumé


Élevés par un père violent et instable qui les traîne depuis bientôt dix ans de ville en ville, Sam et son jeune frère ont appris à ne compter que sur eux-mêmes. Jusqu'au jour où la route de Sam croise celle d'Emily, une jeune lycéenne. Et leur vie est bouleversée. Mais ce bonheur est aussi fragile qu'intense.


Mon avis

En littérature ado, j'ai lu du bof comme de l'extra et Cavale est indéniablement un extra. 

Sur une temporalité restreinte, on suit une aventure de Sam et de son frère Riddle. Ces deux jeunes personnes n'ont pas la vie facile mais ont appris à se débrouiller seuls. Sam élève Riddle et fait en sorte de voir le moins possible son père qui a un passé plus que douteux. On apprend dans les premiers chapitres du livre que Sam et Riddle vivent sur les routes avec leur père, un escroc et voleur recherché dans plusieurs Etats. Au fur et à mesure des chapitres, on découvre à quel point les deux enfants ont dû apprendre à s'élever seuls. Déscolarisés, Sam a appris à lire à son jeune frère malade et peu causant. 

Dès le début de l'histoire, le père et ses deux fils s'installent dans la ville où vit Emily, une lycéenne du même âge que Sam. Celle-ci va très vite vouloir se rapprocher de Sam. Tandis qu' Emily est une ado tout ce qu'il y a de plus ordinaire, Sam, lui, a un passé douloureux et doit tous les jours se battre pour survivre. Habitué à la maltraitance, il en a développé un talent pour la musique qui l'apaise et lui fait oublier le temps de quelques notes la vie misérable que son père leur fait subir à lui et à son jeune frère. 

Dès le début de l'histoire, j'ai trouvé l'histoire des deux frères très émouvante et je suis passée par à peu près toutes les émotions possibles : empathie, joie, détresse, peur et volonté d'entrer dans le livre pour, une bonne fois pour toutes, que leur père ne leur fasse plus de mal. Le plus attachant des deux est sans doute le jeune Riddle ; décrit comme un garçon faible dans les premières pages du livre, on comprend par la suite que sa force est ailleurs et notamment que sa force est dans la présence de Sam. Ce dernier aurait pu devenir un ado voleur comme son père mais il a toujours montré une bonté et une morale sans faille. 

Emily était assez fade jusqu'au milieu de l'histoire. Puis, on la découvre peu à peu et je l'ai perçue différemment. J'ai apprécié sa résistance et son courage dans cette histoire même si, pour moi, elle n'est pas le personnage le plus extraordinaire. Ses parents, eux, sont d'une gentillesse insoupçonnée dans les premières pages. Emily a un ami, Bobby, qui va l'aider grâce à ses contacts dans le monde de la justice (sa mère est avocate et son père détective privé). Toutefois, j'ai pas réussi à apprécier ce personnage que j'ai trouvé trop à l'image de l'adolescent des séries américaines : lisse, populaire et manipulateur. 

En bref, j'ai trouvé ce roman extraordinaire. Il m'a captivé et pour le coup, je suis vraiment partie en Cavale avec les protagonistes principaux et surtout, Sam et Riddle. J'ai trouvé fort émouvant que ces deux personnages aient pu se construire une identité loin de celle de leur père. Sam est protecteur envers son frère davantage comme un parent que comme un frère. De plus, j'ai eu du mal à lâcher ce roman car je voulais savoir à tout prix comment ça allait se finir et j'ai eu peur pour les deux jeunes gens tout le long de ma lecture. Je suis restée très émue lorsque j'ai tourné la dernière page de ce récit. Une très belle histoire sur les liens fraternels, l'adolescence ... et l'amour ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire