vendredi 13 mars 2015

[ Mon mai 68 d'Aline Méchin ]


Auteur : Aline Méchin
Genre : jeunesse, fiction historique
Editions du Jasmin
Année 2009
188 p. 

Résumé 


Lorsque son père décède, c'est à Pauline de trouver un boulot pour subvenir aux besoins de sa mère. Mais mai 68 arrive et avec lui, ses manifestations, ses grèves et ses combats...


Mon avis

D'abord dubitative au traitement d'un sujet historique en fiction jeunesse, je suis étonnée par la qualité de ce récit historiquement parlant. 
L'auteur reprend les codes de la jeunesse avec une héroïne courageuse et prête à se battre pour ses idées tout en y ajoutant une louchée de sentiments et d'émotions qui pourront plaire au public visé, les adolescents. 

Mai 68, c'est une période troublée et j'ai trouvé que cette période était très bien relatée dans ce récit ; l'ambiance y est explosive. L'héroïne a des doutes mais elle suit les événements de très près, allant même jusqu'à s'installer dans la capitale pour y participer de plus près. Grâce à l'héroïne, on rencontre des figures phares de ces années-là comme Daniel Cohen Bendit qu'elle appelle "Dany" et nous assistons à des moments très importants de mai 68, du début à la fin des mouvements de grève. 

Dans ce livre se confronte également deux points de vue : celui de Pauline qui est pour les manifestations, qui veut que le monde évolue et qui a des idées "révolutionnistes"... puis nous avons un de ses collègues de bureau qui est contre tout cela et qui ne veut pas que le monde change. Nous avons donc deux visions de ce mai 68. 

Ensuite, j'ai bien aimé que le récit mêle un peu les histoires de cœur de Pauline et l'Histoire. Cela peut d'autant plaire aux ados que cette dernière est somme tout, une ado tout à fait ordinaire dans un monde qui est en pleine mutation. Franchement, comme je l'ai dit, je ne m'attendais pas à un récit plaisant. Je pensais que cela serait une écriture d'une histoire sur fond - très au fond - de mai 68 ; mais que nenni ! C'est mai 68 qui a en fond un récit avec un personnage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire