mardi 20 octobre 2015

[ Sunset Park de Paul Auster ]


Auteur : Paul Auster
Genre : contemporain
Edition Actes Sud
Année 2011
320 pages

Résumé 


Miles, a quitté sa famille précipitamment après la mort prématurée de son demi-frère. Des années plus tard, il revient à New-York et plus précisément à Sunset Park ...

Mon avis


J'adore la littérature américaine contemporaine mais malheureusement, je n'ai que très peu lu de romans de ce style, mon auteur de référence étant Chuck Palanhiuk dont j'ai lu la plupart des ouvrages parus en France. Toutefois, je ne veux pas mourir idiote et m'arrêter à lui comme seul auteur référence. Du coup, j'ai choisi Paul Auster et son fameux Sunset Park

Dans une Amérique en crise, Miles débarrasse les maisons abandonnées des objets laissés par leurs anciens propriétaires dans l'Etat de Floride. Originaire de New-York, il est contraint de retourner dans sa ville d'origine qu'il a quitté précipitamment à la mort de son demi-frère dont il s'est toujours reproché la mort. Solitaire, il retrouve un vieil ami, Bing Nathan, dans une maison squattée de Sunset Park. 

Miles est un personnage empli de cicatrices et de blessures. Quand il a choisi de disparaître, il l'a fait sans prévenir ses parents. Il a ressenti le besoin de s'isoler, de recommencer sa vie. Marginal lui-même, c'est tout naturel qu'à son retour à New-York, il intègre un squat géré par son vieil ami de lycée, Bing Nathan. Il y rencontre deux jeunes femmes, une artiste et une étudiante qui est en pleine rédaction d'une thèse sur un film qui est une trame de fond pour le roman. 

Sur fond de crise sociale, économique et politique, l'Amérique est dépeinte d'après une société aux visages multiples. Le roman s'ouvre sur l'extrême pauvreté avec Miles qui est chargé de vider les maisons rachetées par les banques aux familles endettées. On est plongé dans un monde craquelé par la crise, avec des personnages qui essaient de vivre, d'être heureux. Mais le bonheur n'est pas simple à obtenir pour ces différents personnages ....

Personnellement, j'ai adoré ce roman. J'ai adoré l'écriture et surtout ces personnages en quête de leur vie et de la possibilité d'être heureux dans ce monde en crise. J'ai été émue par Miles qui est un personnage profond en dualité avec ses actes, sa personnalité et son passé. J'adore les romans sur la marginalité, sur les personnages qui se battent pour vivre et être heureux ... Je lirai sans aucun doute d'autres romans de cet auteur qui m'a convaincu. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire