jeudi 5 novembre 2015

[ Informer n'est pas un délit : ensemble contre les nouvelles censures, sous la direction de Fabrice Arfi & Paul Moreira ]

Genre : essai, réflexion
Année 2015
240 pages

Mon avis

Sans cesse dans les médias, on entend cette expression de "société de l'information" ; cette société de l'information, c'est nous qui la composons en la produisant et en la diffusant. Cet essai est un recueil de témoignages de journalistes en danger dans la pratique quotidienne de leur métier. En effet, ces journalistes d'investigations ont décidé de monter un comité pour lutter contre les nouvelles formes de censures. 

Informer, c'est leur métier. On pourrait penser alors qu'ils ont une liberté à l'exercer d'autant plus que la liberté de la presse est un concept très important en France. Mais comme tout acquis, il peut être remis en question et c'est ce que ces journalistes dénoncent. 

Chaque témoignage raconte les pressions qu'ont ressenti ces journalistes à un moment donné dans leur carrière. Leur but est d'informer les citoyens mais quand les lobbies, les partis politiques ou même les politiques entrent en ligne de compte et deviennent les sujets d'articles, ça ne leur plaît pas et ils trouvent des parades pour discréditer les journalistes qui révèlent au grand jour les malversations de ces entités, de ces personnes. 

Avant de lire cet essai, je n'étais pas dupe sur la réalité mais cet essai m'a ouvert les yeux sur certaines affaires ! En plus de cela, il m'a permis de comprendre les rouages d'un système sur lequel je ne m'étais pas posée plus de questions que cela. Je pense qu'il s'agit d'une lecture indispensable pour comprendre que même en France, le pays des libertés fondamentales et des droits de l'Homme, des rabaissements et des dispositifs sont mis en action pour faire taire la meilleure machine dans une démocratie, la presse. 

En bref, c'est une lecture incontournable pour quiconque s'intéresse a minima à l'actualité nationale et internationale. Il m'a ouvert les yeux sur certaines pratiques qu'on est loin d'imaginer quand on est justement très loin de cet univers. Etre informé, c'est un droit et informer pour qui sait est un devoir ! Quand informer devient un délit, on peut alors se poser des questions sur notre précieuse démocratie et surtout sur notre République. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire