jeudi 21 juillet 2016

[ La tentation d'être heureux de Lorenzo Marone ]

Auteur : Lorenzo Marone
Genre : contemporain, littérature italienne 
Editions Belfond
Paru le 1er septembre 2016
336 pages

Résumé


Cesare Annunziata a 77 ans et a pris comme résolution de ne pas s'embêter avec les problèmes des autres. Jusqu'au jour où la belle Emma devient sa voisine ...
Mon avis


Cesare est le genre de petit vieux qu'on aurait tendance à insulter dans la rue. Il ment, il jure, il boit et n'en fait qu'à sa tête. En vieillissant, il a choisi d'être heureux et de tout faire pour l'être. Il aimerait que ses deux enfants le soient également, mais pas facile pour eux de supporter leur vieux père. Le jour où s'installe Emma dans l'appartement à côté du sien va bouleverser sa routine car il se prend très vite d'amitié pour la jeune fille qui subit au quotidien les éclats de violence de son compagnon. 

Au début de ma lecture, je ne savais pas à quoi m'attendre ; le titre est feel good mais le contenu ne l'est pas. C'est une ode à la vieillesse qui est décrit ici comme une seconde vie après la vie d'adulte salarié. Plus besoin de travailler, maintenant il faut profiter. Cesare est vu par ses enfants comme un égoïste excentrique. Ils l'aiment mais en même temps, ils désapprouvent sa façon d'être. C'est grâce aux deux enfants que l'on comprend ce que l'auteur a voulu expliquer. Une fois âgé et retraité, la vie n'appartient plus à la personne mais appartient aux enfants qui décident à la place des  parents. L'exemple le plus flagrant dans ce roman est l'histoire de la vieille voisine qui est envahi de visites immobilières car sa nièce - héritière - a décidé de vendre l'appartement de sa tante avant que celle-ci ne meure. Honteux me diriez-vous, et pourtant y'en a combien de personnes qui font cela au quotidien ? Ces petits vieux abandonnés qui ne renaissent dans l'esprit de leurs proches quand ils meurent ... 

J'ai été émue par le personnage de Cesare qui, au début du roman est décrit comme un vieux bourru. Au fil des pages, on découvre que derrière la façade, se trouve un homme qui a réellement aimé sa femme même s'il n'a jamais su comment le lui prouver. Finalement, on s'attache à lui et on s'attache à Emma. La relation amicale qu'il entretient avec la jeune femme est très belle et on ne peut qu'être bouleversé par ces deux personnages brisés par les aléas de la vie. 

En bref, j'ai été émue par la destinée des deux personnages centraux Cesare et Emma. Emma nous apparaît uniquement par le regard de Cesare, narrateur du roman, et il est difficile de rester insensible à la vie d'Emma, somme toute jeune femme ordinaire. Si vous souhaitez lire une histoire émouvante, je vous conseille cet ouvrage ! 

2 commentaires:

  1. C'est tout à fait le genre de titre attirant ma curiosité.
    Le résumé et surtout ton article me donne envie de le lire.
    +1 pour ma LàL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui et je comprends ! Je pensais bien aimer mais pas aimer autant ! J'ai été bouleversé par les personnages qui au premier abord nous sont présentés comme bourrus ! En tout cas, je ne peux que le conseiller :)

      Supprimer