mercredi 7 décembre 2016

[ Mr North de Thornton Wilder ]

Auteur : Thornton Wilder 
Genre : littérature américaine
Editions Belfond
Coll. Vintage
Parution le 3 novembre 2016
500 pages

Résumé

Jeune intellectuel désargenté, Theophilus North débarque le temps d'un été dans le Rhode Island des années 1920. 
Mon avis


La maison d'édition Belfond propose une nouvelle publication de ce roman paru initialement 1988 en France aux Presses de la Renaissance, et en 1973 dans son pays d'origine. Je ne connaissais ni ce roman ni cet auteur. Comparé à Francis Scott Fitzgerald - célèbre écrivain du roman Gatsby le Magnifique - dans la quatrième de couverture, j'ai eu hâte de découvrir ce roman. 

En 1926, Mr North décide de visiter le Rhode Island. Sans argent, il met des annonces dans les journaux locaux pour différents boulots. D'enseignant à détective, Thornton Wilder, l'écrivain, nous présente la société bien organisée du Rhode Island, où avoir des contacts est plus important que des compétences dans les professions. De connaissances en connaissances, il exerce différents jobs et présente sous une forme presque anecdotique une satire de la société de l'époque. 

Mr North est le narrateur et le personnage central de l'histoire. A la troisième personne du singulier, il relate ses rencontres et dresse un portrait quasi caricatural de la société du Rhode Island, voire de la haute société. Si l'éditeur compare ce roman et ses personnages au chef d'oeuvre de Francis Scott Fitzgerald, pour ma part je n'ai trouvé aucun point commun si ce n'est l'époque et la décadence qui en découle. 

Pour le moins, ce roman est étrange dans sa forme. Je n'ai développé aucune sympathie pour le narrateur ou d'empathie. Je l'ai trouvé quelques fois arrogant avec les autres et à d'autres moments tout simplement insupportable. S'il dépeint bien une époque faite d'insouciance et de superficialité que fut le temps du post-Première Guerre Mondiale aux Etats-Unis. 

En bref, un roman fabriqué sous forme d'anecdotes autour d'un personnage principal, M North, que j'ai trouvé arrogant et superficiel. Comme un errant sans but, il se rend dans le Rhode Island sans argent et se fait une certaine réputation dans les familles aisées qui se prennent d'affection pour le personnage. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire