mercredi 4 janvier 2017

[ La fille sans culotte d'El Don Guillermo ]

Auteur : El Don Guillermo
Genre : bande dessinée
Editions Misma
Parue en Novembre 2016
112 pages
Mon avis


Avec cette bande dessinée, je découvre un genre nouveau pour moi, je découvre un style particulier qui est loin d'être déplaisant. 

Dans ce recueil, six histoires se croisent et se complètent. D'abord, un jeune homme photographe veut prendre en photo sa copine qui se ramène cul nu. La vieille voisine loufoque assiste à cette séance photo pas comme les autres. Puis, des ados discutent sur leurs ressemblances et différences avec leurs parents, une adolescente rencontre un poisson et ils entretiennent une relation amoureuse ; un garçon préfère les attributs féminins ... 

Des histoires bien différents qui pourtant ont toutes un point commun : la femme et le désir féminin. El Don Guillermo s'empare de la féminité et l'incarne dans ses différents personnages. Chaque début d'histoire est réaliste et puis un élément loufoque ou bien fantastique survient et l'histoire prend un virage totalement fou ! Ce qui est bien : les histoires se répondent. Les personnages reviennent pour une nouvelle histoire. Pas besoin de réexpliquer le contexte et la vie du ou des personnages, cela a déjà été fait ultérieurement (par exemple : la première et la dernière histoire se répondent comme un écho. 

Si l'auteur parle de sexualité et de sensualité, il le fait avec poésie et sans tomber dans le vulgaire. Les histoires sont belles et invitent l'esprit à vagabonder d'histoires en histoires. De même qu'il est difficile de rester insensible aux histoires que vivent ses personnages. Il nous pousse à la réflexion sur le désir et sur la définition de ce désir. De l'incompréhension, du mal-être, de l'amour, de la filiation, les thèmes du quotidien - de la vie - sont abordés. Toutefois, si j'ai trouvé cs six histoires belles et oniriques, j'ai également trouvé qu'elles manquaient de finition. J'entends par-là que j'aurais voulu que ces thèmes soient justement abordés avec plus de profondeurs. L'auteur nous invite bien à la réflexion en représentant les formes du désir et de l'acceptation du corps et des sentiments mais les histoires restent tout de même assez superficielles. Les histoires se parlent entre elles mais elles n'apportent pas des éléments de discussions avec nous, le lecteur. 

En bref, une bande dessinée insolente que j'ai réellement aimé. J'ai trouvé les histoires magnifiques ; cela fait plaisir de voir une bande dessinée où le rapport au corps n'est pas empreint de tabou. Oui, le corps nu est beau et oui le désir est beau également ! Une très belle découverte pour commencer cette année 2017 :) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire