lundi 24 novembre 2014

[ L'arabe du futur de Riad Dattouf ]


Auteur : Riad Sattouf
Genre : autobiographie, bande dessinée
Allary Editions
Année 2014
158 pages



Mon avis



J'ai beaucoup entendu parler de cette bande dessinée et maintenant que je l'ai lu, je comprends pourquoi. Riad Sattouf, l'auteur, raconte sa jeunesse entre la Libye, la Syrie et la Bretagne. Fils d'un syrien et d'une française, tout petit, il découvre le choc des cultures qu'il nous raconte ici. 

La politique mondiale a subi des bouleversements ; les peuples se rebellent, d'autres se soumettent. Riad Sattouf, bien que très jeune, raconte avec un regard innocent ces bouleversements au Moyen- Orient. Il nous parle de la montée au pouvoir de Khadafi ou du culte de la personnalité de Al Assad. 


Personnellement, je n'y comprends rien aux conflits au Moyen-Orient. Ils existaient avant que je naisse et ils continuent aujourd'hui à tuer des milliers d'innocents au nom de la religion. Je savais cette bande dessinée très bien documentée mais je ne la pensais pas aussi bien documentée. Je veux dire par là, qu'en plus de me distraire, elle m'a appris énormément de choses sur une culture que je ne maîtrise pas - ne maîtrisais pas. 


On ne connaît que très mal les autres cultures ; on a le regard ethnocentré de notre culture. Avec le petit Riad, j'ai énormément appris. Avec son regard innocent, on découvre toute cette culture et surtout on voit que petit à petit la vision dans les pays qu'il a visité s'est radicalisée et est devenue plus extrême. Je vais vous en parler à travers un point flagrant et qui m'a le plus révolté : la vision de la femme. 


On voit très bien que la femme n'a pas du tout les mêmes droits que son mari ou ses fils. Les femmes sont voilées des pieds à la tête ; au début de l'histoire, ça ne pose pas problème au père de Riad. Mais au fur et à mesure de l'histoire, il ne demande pas à sa femme de se voiler mais il prend de plus en plus l'ascendant sur elle. Rien que pour ce point-là, il faudrait que tout le monde puisse lire cette bande dessinée à la fois instructive et quelque fois très drôle. L'innocence du regard du jeune Riad permet de montrer tout en dérision le choc de deux cultures. 


En bref, j'ai grandement adoré cette bande dessinée sur la vie d'un petit garçon blond et syrien dans un voyage en plein cœur des cultures et de leur stigmatisation l'une chez l'autre et inversement. J'ai passé un très agréable moment avec la famille Sattouf. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire