samedi 19 novembre 2016

[ Cell 7 de Kerry Drewery ]

Auteur : Kerry Drewery
Genre : jeunesse, dystopie, anticipation
Editions Hachette romans
Parution le 28 septembre 2016
380 pages

Résumé

En Grande-Bretagne, le système judiciaire a été réformé : un jury populaire décide de la peine capitale. Sept jours, sept étapes, sept cellules, des millions de téléspectateurs votant la vie ou la mort. Martha, 16 ans, est arrêtée pour meurtre et envoyée dans le couloir de la mort, cellule 1.
Mon avis

Le résumé de ce roman m'a fait penser à un épisode de la série Black Mirror - si vous ne connaissez pas, je vous la conseille - et forcément, je n'ai pas pu résister longtemps avant de le lire. 

Dès les premières pages du roman, l'héroïne Martha nous plonge au cœur de son enfer. Arrêtée juste après le meurtre de Jackson Paige, elle avoue aussitôt l'avoir tué. Le système judiciaire en vigueur à Londres n'est pas celui que nous connaissons. Les jurés sont les téléspectateurs de cette parodie de justice et ils ont sept jours pour décider de l'innocence ou de la culpabilité de Martha. Sept jours d'angoisse pour la jeune fille qui ressasse les événements dans sa cellule... Naît dans le mauvais quartier de Londres, elle sait qu'elle n'aura pas gain de cause mais à l'extérieur de la cellule, des personnages se croisent et tentent de l'innocenter. 

Chaque jour, Martha change de cellule et chaque cellule se révèle plus petite que la précédente. Elle rencontre souvent une conseillère juridique qui ne veut pas abandonner Martha et qui cherche à comprendre les raisons qui ont poussé la jeune fille à passer à l'acte. Au fur et à mesure des pages, Martha se dévoile peu à peu et raconte par bribes le meurtre de Jackson Paige. Eve, sa conseillère, tente alors de rassembler les morceaux et sa recherche la mènera sur une piste bien dangereuse ... 

Dans ce roman, j'ai apprécié les personnages et notamment Martha qui est loin d'être une jeune fille banale. Elle a vécu des drames dans sa vie qui ont fait d'elle la personne qu'elle est. L'histoire se lit très vite car le suspense devient vite insoutenable. Si la vérité nous apparaît clairement, les scènes centrées autour du plateau télé de l'émission Chacun sa voix sont vite perturbantes car les téléspectateurs sont manipulés du tout au tout par les médias. 

En bref, ce roman fait réfléchir au sens même de la justice, sur sa forme actuelle et sur la forme particulièrement originale présentée ici par Kerry Drewery, l'auteur. La fin est ouverte et j'espère qu'une suite paraîtra pour dévoiler encore plus de choses sur cet univers perverti par les médias avides de spectacles. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire