lundi 21 novembre 2016

[ Goupil ou face de Lou Lubie ]

Auteur : Lou Lubie
Genre : bande dessinée
Editions Vraoum
Parution 2016
146 pages

 Mon avis


Fortement intriguée par cette bande dessinée, j’ai profité de l’avoir sous la main au boulot pour la lire.

Véritable roman graphique, l’auteur Lou Lubie nous livre ici un magnifique ouvrage à la double vocation. Tout d’abord, elle revient sur son parcours et sur sa prise de conscience en tant que malade atteinte de cyclothymie. La cyclothymie est une maladie appartenant aux troubles d'humeur proche de la bipolarité mais différente dans ses symptômes. Le second objectif de ce roman graphique est d’informer le grand public autour de cette maladie qui est au mieux inconnue ou méconnue, au pire dénigrée ou réduite à sa définition la plus simple.

Lou Lubie raconte dans cet ouvrage comment elle - jeune femme ordinaire, vivant en couple et concevant des jeux vidéos - a pris conscience de cette maladie qu’elle avait finalement toujours eue. Elle alterne les phases de grande productivité et les phases de profond abattement. Ne se comprenant pas, elle rencontre différents professionnels, du médecin généraliste, au psychologue, en passant par le psychiatre ou bien encore le psychothérapeute qui lui diagnostiquent tous un ma différent. Au fil du temps, Lou apprend à se connaître et à reconnaître son renard, personnification de son mal-être. Sans pathos, Lou Lubie emploie un ton à la fois sérieux et humoristique pour parler d’elle, son parcours dans sa prise de conscience et les phases de sa maladie.


Ainsi, cette BD est une pépite pour découvrir la cyclothymie et pour apprendre les maux qu’elle provoque. A la fois ludique et éducative, Lou Lubie réussit son pari de nous faire découvrir ce trouble de l’humeur. Dans un passage, elle s’attarde sur les réactions de ses proches - et même des professionnels de la santé - quand elle aborde sa maladie et le dénigrement est la première réaction auquelle elle est confrontée. Très peu tente de la comprendre ou de la soutenir …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire