vendredi 6 janvier 2017

[ Un fauteuil (roulant) pour deux de Dan Marshall ]

Auteur : Dan Marshall
Genre : contemporain, littérature américaine
Editions Kero
Paru le 13 octobre 2016
448 pages

Résumé

Le diagnostic de la maladie de son père fait replonger Dan dans la folie ordinaire que représente sa famille réunie à son chevet.
Mon avis

Derrière cette couverture très colorée, se cache un roman beaucoup plus sérieux qu'il n'y paraît.

C'est l'histoire de Dan, jeune homme obèse et grossier qui vit sa vie à loin des siens dans un autre état des Etats-Unis. Le jour où son père lui apprend qu'il est atteint d'une maladie incurable est un véritable coup de massue pour le jeune homme qui le voyait comme un être infaillible, presque immortel. Il a du mal à réaliser la situation et met un certain temps avant de prendre au sérieux la maladie de son père. 

Dans ce roman, l'auteur raconte comment il a vécu la maladie de son père. Il use de cynisme et de dérision pour parler de sa famille mais décrit avec honnêteté une situation qui est loin d'être facile pour chacun des membres de la famille. On y voit l'annonce et la prise de conscience des enfants sur une situation que chacun aurait préféré ne pas vivre. Ils sont tous membres de cette famille atypique d'un quartier proche de Salt Lake City. Ils sont grossiers et on y trouve tous les profils possibles, des rivalités qui ne les empêchent pas de s'apprécier et de s'aimer. 

Si l'auteur - et personnage - fait tout pour dédramatiser la maladie de son père, il est vite rattrapé par la réalité. Il voit jour après jour le déclin de son père. Il est alors affecté par ce nouveau quotidien, entre ses soeurs adolescentes, sa mère atteinte du cancer et son père - le héros de son enfance - en plein déclin. Chacun des membres de la famille ne perd pas de son piquant et sans langue du bois, ils affrontent chaque jour une situation à laquelle ils doivent s'habituer et faire de leur mieux. 

Il est difficile de ne pas éprouver d'empathie pour cette famille déglinguée - mais somme toute très normale. A coup de grossièretés et d'insultes, ils parviennent à relever le défi que la vie a mis en travers de leur chemin et cela est très touchant, émouvant de voir leur parcours à tous - même si la narration est interne à Danny. 

En bref, un roman cynique, quelques fois assez cru, mais un roman d'une tendre émotion. A lire si vous aimez ressentir l'intensité des émotions des personnages et si vous n'avez pas peur de refermer le livre avec une pointe de tristesse au cœur. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire