jeudi 15 février 2018

[ L'Ecossais d'Anna Briac ]

Auteur : Anna Briac
Genre : romance, chick-lit
Editions Diva Romance
Paru en novembre 2017
320 pages

Résumé


Alicia a vingt-six ans, un enfant (Samuel), des diplômes par-dessus la tête, pas de mec, un joli minois et une vie d'octogénaire. Elle travaille pour Lexitrad, une agence de traduction. Sur un coup de tête, elle décide de partir avec son fils en Écosse pour quelque temps. Mais l'aventure risque fort de tourner au vinaigre, entre pannes de voitures, client insupportable, Écossais à la tête dure et voisins qui décident de se mêler de ses affaires...
Mon avis


Rêvant un jour d’aller en Ecosse, je ne pouvais que lire ce roman d’Anna Briac lors de sa sortie (oui, oui cela fait presque 4 mois que je l’ai lu, j’ai énormément de retard sur le blog …). On y rencontre Alicia, une jeune française et maman d’un petit garçon qui a du mal à remettre le pied à l’étrier de l’amour depuis la défection du père de son fils, Samuel. Sur un coup de tête et un peu poussée par sa meilleure amie, la jeune femme part un mois en Ecosse sur l’île de Skye. Dès son arrivée, elle va rencontrer quelques difficultés qui vont lui donner envie de rentrer chez elle. Mais loin de se laisser démoraliser, la rencontre avec les habitants de l’île vont lui remettre du baume au coeur, autant que son fils qui lui à l’air de s’y plaire.

L’écossais est avant tout une romance qui répond à tous les critères de la romance classique : jeune femme célibataire rencontre homme séduisant, au premier abord le courant ne passe pas puis la passion et les sentiments s’installent, relation sexuelle, séparation et grand final : dévoilement des sentiments, l’un retrouve l’autre et ils vécurent heureux.

Ce format-là, on a l’habitude de le lire et de fait, l’intrigue générale et les personnages ne m’ont pas surpris. Est-ce dérangeant ? Oui et non. Oui car, j’aimerais, en lisant des romances, être étonnée et bouleversée par enchaînement des situations. En même temps, cela ne m’a pas dérangé car Anna Briac crée autour des personnages principaux, quelques personnages secondaires qui valent vraiment le détour et qui sont, pour le coup, hors norme. Ils entraînent les personnages principaux vers des chemins qu’ils n’auraient pas pris seuls - ah ben oui, c’est à cela que ça sert des amis dans la vie comme dans les romans. Je retiens notamment le couple qui loue le cottage à Alicia, Isla et Gowan. Tous deux se connaissent depuis des années. Ils ont tardé à se mettre ensemble mais depuis ils ont, l’un envers l’autre, une tendresse folle qui ferait se serrer n’importe quel petit cœur.

Malgré un format assez classique, je me suis laissée attendrir par les personnages. Ils ont chacun leurs failles. Liam était soldat et garde des stigmates de son passé militaire ; quant à Alicia, elle a renoncé à l’amour et consacre sa vie à son fils et à son emploi de traductrice de notices ou d’articles scientifiques. De même que les descriptions de la côte écossaise ou de la vie au village m’a donné encore plus envie de visiter le pays…

En bref, une lecture cocooning qui se laisse découvrir malgré quelques points négatifs qui n’en font pas un coup de coeur. A lire avec une tasse de thé fumante et sous un bon plaid.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire