lundi 14 mai 2018

[ 3000 façons de dire je t'aime de Marie-Aude Murail ]

Auteur : Marie-Aude Murail
Genre : littérature française, jeunesse
Editions Ecole des Loisirs
Paru en 2013
272 pages

Résumé

Chloé, Bastien et Neville ont eu en cinquième une professeure de français qui n’aimait que les livres qui finissent mal. Un soir, elle les a emmenés pour la première fois au théâtre voir une représentation de Dom Juan de Molière. Cette soirée a changé leur vie. C’est décidé, ils seront comédiens ! 
Six ans plus tard, leur désir de monter sur scène est intact et ils se retrouvent au conservatoire d’art dramatique de leur ville. Le professeur le plus réputé, Monsieur Jeanson, les prend tous les trois dans son cours. 

Mon avis


Il y a quelques années, j’eus un coup de cœur pour le roman Miss Charity de Marie-Aude Murail. Je m’étais promis de lire ses autres livres puis, j’ai oublié. J’ai eu d’autres livres à lire avant de me décider à reprendre cette promesse en me plongeant dans un roman que j’aime depuis conseiller aux élèves (4ème, au programme de français pour l’objet d’étude “Dire l’amour” si vous voulez tout savoir).

Dans ce roman, on suit des étudiants qui ont une passion pour le théâtre. Chloé, Bastien et Neville se connaissent depuis le collège mais se sont perdus de vue. Les cours de théâtre auprès de Monsieur Jeanson les rapprochent et très vite un lien indéfectible s’établit entre eux trois, comme une sorte d’amitié amoureuse mais encore plus puissante. Les trois ont chacun une personnalité qui leur est propre. Radicalement différent, ils n’en restent pas moins fortement liés les uns aux autres. Neville est taciturne, rêveur. Il lui suffit de se répéter les passages à voix haute pour se souvenir des textes. Il retient tout et incarne les personnages proposés par M. Jeanson avec une étonnante facilité. Bastien, lui, est le rigolo de la bande. Il n’aime pas apprendre par cœur et il regarde les films en boucle pour apprendre ses tirades. Chloé est quant à elle une jeune fille intelligente qui a intégré une classe prépa littéraire. Très sérieuse et réservée, elle fait le lien entre les garçons qui, tous deux, développent une attirance pour la fraîcheur de la jeune fille. Et après, il y a ce “nous”, narrateur de l’histoire qui est proche des trois personnages. On a chacun leur point de vue, chacun leurs vie et choix. On les suit et on intègre ce “nous” dans ce trio attachant.

Puis, dans ce roman, il est avant tout question de théâtre et de passion autour de la dramaturgie et du jeu. Nos trois protagonistes vivent pour le théâtre. Ils incarnent chacun des personnages appartenant à des classiques du genre : Harpagon, Andromaque, Juliette, Sganarelle,... Ils scandent les tirades des auteurs dramatiques - ou comiques - classiques et nous font replonger dans leur vers ou leur prose. Le récit met au cœur du récit l’importance qu’a le théâtre et l’interprétation des rôles pour les jeunes personnages principaux tout en accordant une place tout aussi importante à ce lien qui les lie.

Enfin, la dernière page se tourne. On retient presque notre respiration. On n’a pas envie de quitter Neville, Chloé et Bastien. On voudrait poursuivre avec eux leurs rêves. On voudrait encore voir ce lien. On les veut ensemble et notre cœur se brise une fois la dernière page tournée. Une fin qui provoque bien des émotions différentes mais qui, de fait, est bien loin de nous laisser indifférents.

En bref, encore une fois, Marie-Aude Murail a su m’émerveiller avec ce roman d’une tendresse folle. Je me suis attachée aux personnages, aux pièces présentées et j’ai eu envie de me replonger dans les pièces citées. Les personnages secondaires sont tout aussi attachants et l’intrigue qui se développe autour de tous ces personnages nous donne envie de lire l’histoire d’une traite pour en connaître le mot final mais également de freiner pour en déguster la moindre ligne….

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire